APOBEC3A, inhibiteur spécifique des phases précoces de l’infection à VIH-1 dans les cellules myéloïdes

Ecole Normale supérieure de Lyon, département de virologie humaine

Publié le 17.10.2011 | par Patricia Fener

Les chercheurs du laboratoire de Virologie Humaine, dirigé par FL. Cosset, unité de recherche mixte de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (ENSL), ont mis en évidence le rôle d’inhibiteur spécifique des phases précoces de l’infection à VIH-1 dans les cellules myéloïdes de l’APOBEC3A.

Les macrophages et les cellules dendritiques représentent des cibles importantes pour le VIH-1 et la compréhension de la relation complexe entre ces cellules et le virus est d’une importance primordiale.
APOBEC3A appartient à la famille des APOBEC3 qui sont des cytidine désaminases et agit sur le VIH-1 spécifiquement dans ces cellules.
Les propriétés antivirales d’APOBEC3A conduisent à une accumulation de l’ADN viral par l’intermédiaire d’un mécanisme de désamination.
APOBEC3A bloque le VIH-1 mais également les lentivirus humains. Cet effet antiviral est spécifique des cellules myéloïdes dans lesquelles ce facteur est présent.
Parmi les protéines virales capables de s’opposer à APOBEC3A, les chercheurs ont constaté que Vpx, une protéine codée par les membres de la lignée SIVSM/HIV-2, offre une protection partielle contre ce facteur en induisant sa dégradation.


Source

Source :
-  ENSL  : Antiviral restriction against HIV-1 gets down to cell type specificity
- G. Berger, S. Durand, G. Fargier, X.N. Nguyen, S. Cordeil, S. Bouaziz, D. Muriaux, J. L. Darlix and A. Cimarelli. APOBEC3A Is a Specific Inhibitor of the Early Phases of HIV-1 Infection in Myeloid Cells. PLoS Pathog 7(9) : e1002221. doi:10.1371/journal.ppat.1002221

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu