ATRIPLA®, première trithérapie anti-VIH en un seul comprimé quotidien

Publié le 18.05.2009 | par Patricia Fener

ATRIPLA® vient de se voir accorder son autorisation de mise sur le marché européen et représente un progrès extraordinaire dans le traitement anti-VIH par le confort important qu’il apporte au patient.

ATRIPLA® est une association fixe d’efavirenz (600 mg), d’emtricitabine (200 mg) et de fumarate de ténofovir disoproxil (245 mg), indiquée dans le traitement de l’infection par le virus-1 de l’immunodéficience humaine (VIH-1) chez l’adulte contrôlé virologiquement (avec un taux d’ARN-VIH-1 inférieur à 50 copies/ml) par une association d’antirétroviraux en cours depuis plus de 3 mois.

Pour bénéficier de nouveau médicament, les patients ne doivent pas avoir présenté d’échec virologique avec un traitement antirétroviral antérieur et il doit être établi que ces patients n’ont pas archivé, avant l’initiation de leur premier traitement antirétroviral, de souches virales mutantes conférant une résistance significative à l’un des 3 composants d’ATRIPLA®.

La démonstration du bénéfice d’ATRIPLA® est principalement basée sur les données à 48 semaines d’une étude clinique dans laquelle les patients présentant un contrôle virologique stable, traités par association d’antirétroviraux, ont changé leur traitement pour ATRIPLA®. Aucune donnée issue d’études cliniques n’est actuellement disponible avec ATRIPLA® chez les patients naïfs de tout traitement ou lourdement prétraités. Il n’y a pas de données disponibles sur l’association d’ATRIPLA® avec d’autres agents antirétroviraux.

En pratique : Chez l’adulte, la dose recommandée d’ATRIPLA® est de 1 comprimé à prendre 1 fois par jour par voie orale. Le comprimé sera pris à jeun car la prise concomitante de nourriture peut accroître l’exposition à l’efavirenz et entraîner une augmentation de la fréquence des effets indésirables. Afin d’améliorer la tolérance de l’efavirenz en termes d’effets indésirables sur le système nerveux, il est recommandé de prendre le médicament au coucher.

Source :
- VIDAL

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu