Actus VIH pour la semaine du 11 au 17 avril 2011

Publié le 14.04.2011 | par Claire Criton

Brèves

Fasciite nécrosante du sein, immunodépression et VIH
La dermo-hypodermite bactérienne nécrosante avec fasciite nécrosante (DHBN ± FN) est une infection grave nécrosante du derme, de l’hypoderme et de l’aponévrose musculaire. Un cas rare de localisation au sein a été récemment décrit chez une patiente séropositive. L’immunodépression liée au VIH pourrait avoir été un facteur favorisant.

Le mélanome chez le patient séropositif
La séropositivité pour le VIH paraît être un facteur aggravant pour l’évolution du mélanome au stade métastatique. L’examen des lésions pigmentées chez les patients séropositifs pour le VIH est particulièrement important pour permettre le diagnostic précoce de mélanome sur ce terrain.

Congrès

"Prévenir la transmission du VIH, VHB, VHC. Nouvelles approches", 5 au 6 mai 2011, Paris (France)
Ce séminaire de recherche réunit des chercheurs en sciences fondamentale, clinique et en santé publique.

A ne pas manquer

Sexe, condom et bande-dessinée, la nouvelle campagne d’AIDES
AIDES, première association française de lutte contre le sida et Goodby, Silverstein Partners (GSP) annoncent le lancement de leur dernière campagne : « Sexe, condom et bande-dessinée ». Ou quand la capote pénètre le monde du Comics ! Très inspirée de l’esthétique cartoon, elle se déclinera sur une grande variété de supports média : presse écrite, télévision, affichage « outdoor » et web.

Thèse

Atteintes cardiaques chez les patients infectés par le VIH
Thèse d’exercice, Médecine, Clermont Ferrand 1 : 2011 par Illes, Hajnal-Gabriela
« Depuis l’utilisationdes traitements antirétroviraux, l’espérance de vie des personnes infectées par le VIH (VIH (+)) a augmenté dans les pays occidentaux. Devant une population vieillissante ayant un traitement depuis plus d’une dizaine d’années, avec des effets secondaires métaboliques glucidiques et lipidiques, la prise en charge des pathologies cardio-vasculaires et la mise en place d’une prévention primaire et secondaire sont devenues une priorité de santé publique. En France, les pathologies cardio-vasculaires restent la 4ème cause de mortalité des patients VIH (+). L’objectif est de décrire les atteintes cardio-vasculaires chez les patients VIH (+) ayant une cardiopathie ou des facteurs de risques cardio-vasculaires et/ou un traitement antirétroviral depuis plus de 5 ans. »

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu