Actus VIH pour la semaine du 13 au 19 décembre 2010

Publié le 21.12.2010 | par Patricia Fener

Brèves

Performances des tests rapides d’orientation diagnostique dans l’infection à VIH
Un Arrêté du 9 novembre 2010 fixe les nouvelles conditions de réalisation des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) de l’infection à VIH-1 et 2. Faisant suite à l’arrêté du 28 mai 2010 définissant les situations d’urgence dans lesquelles ces tests pouvaient être pratiqués, ce nouveau texte de loi étend les indications des TROD à toute personne le souhaitant, après l’avoir informée et avoir recueilli son consentement libre et éclairé. Une étude réalisée à l’hôpital Saint-Antoine] (Paris) montre une performance satisfaisante des TROD effectués à partir du sérum, dans un contexte hospitalier.

Qualité de vie du patient VIH+ : prendre en considération ses perceptions
L’avénement des multithérapies antirétrovirales a entraîné une amélioration du pronostic de l’infection à VIH, avec apparition de nouveaux paramètres à prendre en considération tels que l’observance et la qualité de vie. Un entretien de la revue "Sexologos" avec le Dr Bruno Spire, de l’INSERM, montre que la qualité de vie d’une personne VIH+ sous traitement peut être évaluée et améliorée en tenant compte des perceptions du patients.

L’infection à VIH/sida en Algérie
Avec une séroprévalence de l’infection à VIH de l’ordre de 0,1 %, l’Algérie est considérée par l’Organisation des nations unies pour le sida (Onusida) comme un pays à profil épidémiologique bas. Une étude publiée récemment dans la revue "Médecine et maladies infectieuses" démontre que les systèmes de notifications et de surveillance épidémiologique des infections sexuellement transmissibles (IST) et du VIH/sida ne sont pas totalement opérationnels et que les chiffres avancés ne reflètent pas la réalité.

Rôle de l’état nutritionnel et des facteurs sociaux lors de l’introduction du traitement antirétroviral chez les sujets VIH+
Une nouvelle étude tend à montrer que l’indice de masse corporelle et le taux d’hémoglobine sont des facteurs pronostics majeurs et indépendants, lors de l’introduction du traitement antirétroviral, chez les sujets infectés par le VIH vivant dans des pays en voie de développement.

Bibliographie internet

Les résultats de l’étude iPrEx, une étude sur la prévention du VIH
Communiqué de presse de l’ANRS
L’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) présentent les résultats publiés dans le New England Journal of Medicine du 23 novembre 2010 concernant l’étude iPrEx. Ils tendent à montrer que les antirétroviraux par voie orale peuvent être envisagés comme un outil additionnel de prévention destiné à réduire le risque d’infection VIH par voie sexuelle chez des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH).

Congrès, événements

4es assises Françaises de Sexologie et de Santé Sexuelle : Nantes, du 31 mars au 3 avril 2011
Le titre de ces journées est « La sexologie dialogue avec les autres disciplines ». Depuis toujours les sexologues ont travaillé non seulement avec l’individu dans la totalité de son être mais aussi sur les deux entités que forme le couple. Cette année, le choix de ce sujet et de toutes les conférences qui vont animer ces journées , vont nous acheminer vers l’interface des différentes spécialités invitées afin d’amplifier nos interactions médicales et scientifiques : psychiatrie, chirurgie, cardiologie, dermatologie, gynécologie, sociologie, neurobiologie, génétique…

Plaquette d’information

Enquête Prevagay Réponse flash
L’institut de veille sanitaire vient d’éditer une plaquette faisant le point sur les caractéristiques des 917 hommes ayant participé à l’enquête Prevagay qui s’est déroulée au printemps 2009 dans plusieurs établissements gays de Paris.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu