Actus VIH pour la semaine du 13 au 19 août 2012

Publié le 23.08.2012 | par Patricia Fener

Infos services

Rapport coût-efficacité du traitement antirétroviral combiné pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH en Ouganda

Une étude réalisée dans le but de modéliser le rapport coût-efficacité du traitement antirétroviral (TAR) combiné dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH a montré que le TAR semble offrir un très bon rapport coût-efficacité pour cette prévention, même si elle se poursuit tout au long de la vie des patients. Les auteurs concluent qu’au vu des avantages apportés par le TAR en termes de santé publique, il est nécessaire en Ouganda d’intensifier les efforts afin que toutes les femmes enceintes séropositives aient accès au TAR tout au long de leur vie.

Bibliographie

Etude des facteurs influençant la pharmacocinétique de deux médicaments glucuronoconjugués, l’acide mycophénolique et le raltégravir

Cette thèse présente les résultats de travaux portant sur les caractéristiques pharmacocinétiques de deux médicaments glucuronoconjugués, l’acide mycophénolique (MPA, prodrogue, mycophénolate mofétil ou MMF) et le raltégravir, dans certaines situations cliniques spécifiques. Les premiers résultats concernant le raltégravir montrent que ses paramètres pharmacocinétiques sont caractérisés par une variabilité inter-individuelle importante chez des patients infectés par le VIH. Il a été établi que le raltégravir ne se fixe pas du tout sur l’alpha-1-glycoprotéine acide mais se fixe à 60% sur l’albumine, cette fixation étant dépendante du pH plasmatique. Cependant, cette forte liaison du raltégravir à l’albumine n’empêche pas une bonne diffusion du médicament dans le compartiment séminal.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu