Actus VIH pour la semaine du 14 juin au 20 juin 2010

Publié le 18.06.2010 | par Claire Criton

Brèves

Infection à VIH et maladies autoimmunes révélées lors du syndrome de reconstitution immunitaire
Les syndromes de reconstitution immunitaire chez les patients VIH+ sous traitement antirétroviral hautement actif (HAART), sont surtout décrits sous la forme d’aggravation ou de révélation d’infections opportunistes sous-jacentes préexistantes. Cette restauration immunitaire peut également révéler des pathologies dysimmunitaires (granulomatoses, vascularites, maladies auto-immunes), masquées jusque-là par l’immunodépression cellulaire profonde. Un cas de lupus systémique, dont les manifestations cliniques peu spécifiques n’avaient pas permis son diagnostic précoce, vient d’être publié dans la revue de Médecine Interne.

Vers une meilleure prise en charge des coinfections VIH-VHB et VIH-VHC en France
En France, chez les patients co-infectés VIH-VHB et VIH-VHC, l’infection par le virus de l’hépatite B ou C est mieux explorée, suivie et traitée. Des études françaises soulignent l’importance de la formation des médecins et des malades pour un meilleur accès aux soins des patients co-infectés.

Un site à découvrir

Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS)
Ce site s’adresse en priorité aux professionnels de santé, intervenants en prévention et promotion de la santé, acteurs du milieu associatif. Conférences, évènements

JOURNEE PSY : Entendre les personnes vivant avec le VIH aujourd’hui - Quelles spécificités ? Quels nouveaux besoins ? 18 juin 2010, Paris, France
Des changements importants ont lieu dans la prise en charge des patients atteints par le VIH. Certains sont très positifs, d’autres suscitent craintes et questionnements. Qu’entendent les psychologues, psychiatres, infirmières de ces changements ? Quelle demande leur est adressée ? Quelles actions entreprennent-ils ? Dans le domaine de l’organisation des prises en charge, les restructurations hospitalières actuelles semblent négliger les spécificités et les besoins des personnes concernées, avec une réduction des dispositifs d’accueil, de soins, d’écoute et de prise en charge sociale. La prévention s’intéresse à de nouvelles pistes et le dépistage sort du domaine soignant. Nous voudrions lors de cette journée travailler sur les spécificités et les nouveaux besoins qui se font ressentir ainsi que sur les réponses qui y sont apportées.

Les nouvelles stratégies de dépistage du VIH/SIDA/IST, 17 et 18 juin 2010, Paris, France
Dépister les personnes infectées par le VIH est un enjeu majeur de santé publique. C’est l’un des éléments clés permettant d’enrayer l’expansion de l’épidémie, en essayant notamment de diminuer les pratiques à risques. De nouvelles stratégies de dépistages ont été définies récemment. Ce séminaire doit permettre aux participants, acteurs du soin intervenant dans le domaine du dépistage et de la prévention, de se former au counselling adapté aux pratiques à risque constatées, afin de mettre en œuvre ces nouvelles stratégies de dépistage.

Migrants/Etrangers et VIH, 23 et 34 septembre 2010, Strasbourg, France
La loi de régularisation du séjour des étrangers pour raisons de santé a 10 ans, mais l’évolution des pratiques administratives a rendu beaucoup plus difficile l’accès au sésame. À partir de ce constat, nous vous invitons à réfléchir sur 10 ans de prise en charge des migrants séropositifs, à confronter nos expériences, et prendre du recul par rapport à nos pratiques quotidiennes : doit-on modifier notre façon de faire ?

XVIe ASSISES XIe Congrès National de la Société Française de Lutte contre le Sida, 4 et 5 novembre 2010, Bordeaux, France

Plaquette d’information

Traitement post-exposition : Agir après un risque d’exposition au VIH
CRIPS Rhônes-Alpes. Fiches pratiques prévention, n°4, juin 2010, 2 pages.
Que faut‐il faire après une prise de risque sexuel ou le partage de matériel d’injection ? La mise en œuvre des recommandations de traitement post‐exposition repose désormais sur un dispositif hospitalier transversal, défini dans ses objectifs et son organisation par la circulaire du 13 mars 20082. Ce dispositif reste pourtant largement méconnu des Français.

IST filles / garçons
CRIPS Ile de France, 2010 (date de mise à jour), 52 pages
Ce document a pour objectif d’informer sur les IST pour mieux les prévenir, les connaître, les soigner.

A ne pas manquer

Campagne "Carton rouge contre le VIH" de l’ONUSIDA
Une nouvelle campagne tire parti du rayonnement et de la proximité du football pour unir le monde autour d’une cause commune, la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant.
Elle a été lancée en Afrique du Sud par le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, le musicien international Akon, l’Ambassadeur itinérant de l’ONUSIDA qui a produit la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde, Lebo M, un autre Ambassadeur itinérant de l’ONUSIDA, Jimmie Earl Perry, et le président de la Fédération sud-africaine de football, Kirsten Nematandani. Elle vise à permettre l’émergence d’une génération sans VIH d’ici à la Coupe du monde de la FIFA de 2014 à Rio de Janeiro, au Brésil.

Lancement d’une campagne de mobilisation sur la prévention et le dépistage du cancer du col de l’utérus
Cette campagne a été présentée le jeudi 10 juin 2010 au ministère de la Santé et des Sports en présence de Didier Houssin, directeur général de la santé et Dominique Maraninchi, président de l’Institut National du Cancer. Elle a pour but de sensibiliser les femmes, en particulier les plus vulnérables socialement, à l’importance de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus.

Recommandation provisoire de l’Organisation internationale du travail (OIT), concernant la question du VIH dans le monde du travail
La recommandation provisoire de l’OIT, portant sur le thème du VIH dans le monde du travail est en cours d’étude à la Conférence internationale du Travail (OIT-99ème session) qui se tient actuellement à Genève du 2 au 18 juin 2010.

Rapport

Programme VIH-SIDA Faits marquants 2008-2009, OMS
Le présent rapport met en évidence les apports de l’OMS à l’accès universel en 2008 et 2009. Il décrit la façon dont l’OMS travaille et identifie des réalisations spécifiques dans chacun des cinq domaines stratégiques.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu