Actus VIH pour la semaine du 20 au 26 février 2012

Publié le 27.02.2012 | par Patricia Fener

Actualités

Sida et maladie opportuniste : intérêt du 1,3-beta-D-glucane pour le diagnostic de pneumocystose pulmonaire chez le patient VIH

Le lavage bronchoalvéolaire (LBA) est l’exploration de choix pour le diagnostic de certitude de pneumocystose pulmonaire chez le patient infecté par le VIH. Lorsque le LBA est impossible à réaliser chez les patients présentant une forme sévère de la maladie, le dosage plasmatique du (1→3)-β-D-glucane peut être proposé.

Sida et mortalité : la tuberculose, principale cause de décès des patients infectés par le VIH au Maroc

Dans 35% des cas, la tuberculose est la cause du décès chez les patients infectés par le VIH au Maroc. Renforcer le dépistage et la chimioprophylaxie de la tuberculose parait fondamentale pour améliorer la prise en charge de la coinfection VIH/tuberculose.

Bibliographie

L’OMS confirme ses recommandations sur la contraception hormonale et le VIH

"Les femmes qui vivent avec le VIH ou qui courent un grand risque de contracter le virus peuvent continuer, sans danger, à recourir à la contraception hormonale." Une étude publiée récemment dans The Lancet Infectious Disease avait évoqué le fait que la contraception hormonale (pilule ou contraceptifs injectables) pourrait augmenter le risque, pour une femme de contracter une infection à VIH. Elle montrait également que les femmes qui vivaient avec le VIH et qui avaient recours à la contraception (...)

VIH/sida : Nouveaux outils de prévention, un dossier de TranscriptaseS

Le nouveau numéro de TranscriptaseS reprend l’ensemble des débats qui ont eu lieu dans les derniers mois autour de la prévention.

Le VIH crée un cheval de Troie pour infecter l’organisme

Des scientifiques espagnols ont utilisé des techniques avancées de microscopie pour visualiser des images en mouvement de l’infection de l’organisme par le VIH. Le virus du VIH pénètre d’abord dans les cellules dendritiques. Une fois infectées, ces cellules sont utilisées comme cheval de Troie par le virus pour se propager rapidement dans l’organisme.

CNRS et recherche

Identification du mécanisme d’action de SMADH1, la protéine qui bloque la replication du VIH

Des chercheurs du CNRS ,au sein d’une équipe de recherche internationale, ont découvert que la protéine SAMHD1 réduisait les niveaux de dNTP (désoxynucléosides triphosphates) nécessaires au VIH pour répliquer son matériel génétique à l’intérieur des cellules hôtes. Ce mécanisme aiderait certaines cellules du système immunitaire à résister au virus du VIH. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Nature Immunology du 12 février.

Les événements VIH

Samedi 3 mars 2012

Fighting the Scourge of TB/HIV Co-Infection Are Vaccine and Novel Diagnostics the Solution ?

Lieu : Auditorium, Surgery Department, Klinikum Innenstadt, Nussbaumstr. 20 Munich, Allemagne

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu