Actus VIH pour la semaine du 23 au 29 mai 2011

Publié le 26.05.2011 | par Claire Criton

Brèves

Contraception d’urgence, le point dans le contexte de l’infection à VIH
En cas d’accident d’exposition sexuelle, la contraception d’urgence est un recours possible. L’insertion d’un DIU dans les cinq jours suivant un rapport sexuel non protégé est la méthode la plus efficace, mais elle est plus invasive et moins accessible que la contraception hormonale. Le Lévonorgestrel 1,5 mg dans les trois jours ou l’ulipristal acétate micronisée 30 mg dans les cinq jours pourront être proposés. Mais le praticien devra garder en mémoire que le traitement antirétroviral, et notamment les inducteurs enzymatiques (inhibiteur de protéase et inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse), peut réduire l’effet de la contraception hormonale d’urgence.

Aspergillose invasive chez un patient infecté par le VIH
L’aspergillose cérébrale et rénale sont des complications rares de l’infection à VIH. L’infection à Aspergillus fumigatus peut provoquer différentes formes de mycoses dans un contexte d’immunodépression. Un article publié récemment dans la revue "Journal de Mycologie Médicale" présente un patient hospitalisé à l’Hôpital de l’Archet à Nice (France) ayant développé successivement une aspergillose pulmonaire, cérébrale puis rénale, sans neutropénie et avec une survie supérieure à 5 ans.

Un nouveau facteur de restriction cellulaire limitant l’infection par le VIH-1
Un facteur intracellulaire, limitant l’infection par le VIH-1 des cellules dendritiques, vient d’être identifié par une équipe du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de l’Institut de génétique humaine (Montpellier), en collaboration avec des chercheurs de l’Institut Pasteur (CNRS) et de l’Institut Cochin (Inserm-CNRS- Université Paris Descartes). Cette découverte, publiée dans la revue Nature on line, le 25 mai, permet d’envisager de nouvelles stratégies vaccinales.

Thèses

Intégrase de VIH-1 : l’hélice α4 site d’interaction de l’ADN viral et des inhibiteurs
Ce mémoire présente un travail consacré aux interactions de l’intégrase de VIH-1 avec l’ADN viral et de deux inhibiteurs de la famille des DKA avec l’intégrase et l’ADN, en se concentrant sur l’impact de l’ion magnésium sur ces interactions. L’intégrase de VIH-1 catalyse l’intégration de l’ADN viral dans l’ADN cellulaire via un mécanisme en 2 étapes : la maturation de l’ADN viral et le transfert de brin.

Mécanismes de la replication et du transfert de cellule à cellule du VIH
"Les lymphocytes T sont les cibles privilégiées de la réplication du VIH-1. Ce virus détourne la machinerie cellulaire pour s’assurer l’infection efficace de son hôte...

Prise en charge tardive de l’infection par le VIH
"Les patients découvrant leur séropositivité pour le VIH à un stade tardif sont nombreux, autour de 30% selon les différentes études. Le pronostic de l’infection par le VIH n’est pas le même chez ces patients. Nous avons essayé de mieux comprendre les déterminants de ce recours tardif aux soins.

Savoirs, idéologies, traitements différentiels discriminants dans les rapports soignants/soignés. La prise en charge hospitalière du VIH-sida à la Réunion et en Ile de France
"Cette recherche s’intéresse aux mécanismes et aux modalités de la mise en œuvre de traitements différentiels discriminants dans la prise en charge hospitalière du VIH-sida. Elle repose sur une comparaison entre deux terrains d’étude, l’un réalisé dans deux services hospitaliers de la Réunion et le second mené dans un service hospitalier d’Île-de-France.

Bibliographie internet

Guide de suivi et d’évaluation des activités conjointes tuberculose/VIH
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie une nouvelle version du "guide de suivi et d’évaluation des activités conjointes tuberculose/VIH". Son actualisation rend compte de l’expérience de terrain en matière de suivi et permet d’harmoniser les indicateurs avec les modèles révisés d’enregistrement et de notification des cas de tuberculose et de VIH. Ce guide est destiné aux responsables des politiques au sein des ministères de la santé ainsi qu’aux institutions parties prenantes dans le domaine de la santé.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu