Actus VIH pour la semaine du 27 février au 4 mars 2012

Publié le 02.03.2012 | par Patricia Fener

Actualités

Sida et ostéoporose : ostéonécroses multiples chez un patient infecté par le VIH

Les ostéopathies fragilisantes sont fréquentes au cours de l’infection à VIH. Chez les patients présentant des antécédents d’ostéonécrose périphérique, et qui développent des fractures vertébrales de compression, le diagnostic d’ostéonécrose vertébrale devra toujours être évoqué.

Diplopie chez un patient co-infecté par le VIH et le VHC, traité par par ribavirine et interféron pégylé alpha-2a

Un premier cas de paralysie bilatérale du muscle oculaire droit externe chez un patient co-infecté par le virus de l’hépatite C et du sida, et traité par ribavirine et interféron pégylé alpha-2a, vient d’être publié dans la revue "Journal of Infection and Chemotherapy". La diplopie a régressé sans séquelle à l’arrêt du traitement antiviral.

Infos services

NORVIR 80 mg/ml solution buvable, disponible en flacon unitaire multidose de 90 ml avec seringue doseuse

La solution buvable de Norvir 80 mg/ml (ritonavir) est désormais disponible en boîte de 1 flacon multidose de 90 ml avec une seringue doseuse graduée de 0,8 ml à 7,5 ml. Cette nouvelle présentation remplace le conditionnement en boîte de 5 flacons multidoses de 90 ml fournis avec un verre doseur et s’ajoute aux comprimés dosés à 100 mg (flacon de 30 comprimés) déjà commercialisés. Le ritonavir, inhibiteur des protéases, est indiqué en association avec d’autres antirétroviraux, dans le traitement des adultes et enfants de plus de 2 ans infectés par le VIH-1 .

Liens

Tests biologiques de dosage de l’Interféron gamma : ont-ils une indication dans la détection de la tuberculose latente chez les patients VIH+ ?

Lors de la 31ème Réunion Interdisciplinaire de Chimiothérapie Anti-Infectieuse, qui s’est déroulée à Paris, du 1er au 2 décembre 2011, une intervention a porté sur la corrélation entre les tests interférons gamma (IGRA) et l’intradermoréaction à la tuberculine (IDR) pour le diagnostic de la tuberculose infection latente (TIL) dans une population de patients infectés par le VIH naïfs de traitement antirétroviral (ANRS EP 40). Il s’avère que contrairement aux patients immunocompétents, les tests IGRA pourraient être moins bien corrélés à la prévalence de la tuberculose dans les pays d’origine des patients infectés par le VIH que l’IDR.

Hépatite C aux Etats-Unis : une mortalité plus forte que celle provoquée par le VIH

Lors du 62e congrès de " l’American association for the study of liver diseases" qui s’est tenu à San Francisco (Californie, Etats-Unis) du 4 au 8 novembre 2011, des chercheurs du centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont présenté des données épidémiologiques montrant que les décès liés aux hépatites virales avaient dépassé ceux dus à l’infection par le VIH.

Etat de la recherche

Glut-1, facteur clé de la régulation de l’infection des cellules par le virus du sida

Un nouveau mécanisme de contrôle de l’infection et de la propagation du VIH dans les lymphocytes T vient d’être identifié. Il met en jeu la molécule Glut-1 qui a un rôle de transporteur du glucose à l’intérieur des cellules. Cette découverte qui vient d’être publiée dans la revue "Proceedings of the National Academy of Sciences USA" est le fruit d’une collaboration entre l’Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (IGMM), une structure du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l’École Normale Supérieure (ENS) de Lyon, et l’Université de Stanford aux États-Unis.

Les événements VIH

Samedi 3 mars 2012

Fighting the Scourge of TB/HIV Co-Infection Are Vaccine and Novel Diagnostics the Solution ?

Lieu : Auditorium, Surgery Department, Klinikum Innenstadt, Nussbaumstr. 20 Munich, Allemagne


Du 5 au 8 mars 2012

19th Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI)

Lieu : Washington State Convention Center Seattle, Washington USA


Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu