Actus VIH pour la semaine du 30 janvier au 5 février 2012

Publié le 03.02.2012 | par Patricia Fener

Actualités

Syndromes de microangiopathie thombotique associés au VIH/sida

Différentes formes de microangiopathie thrombotique sont individualisées au cours de l’infection à VIH/sida, le purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) caractérisé par un déficit sévère acquis en ADAMTS13, et survenant précocement au cours de l’infection et d’autres formes survenant plus tardivement avec une activité ADAMTS13 détectable et qui ont un pronostic beaucoup plus péjoratif. Les caractéristiques cliniques et le pronostic des différents syndromes de microangiopathie thrombotique liés au VIH ont pu être précisés ces dernières années, grâce à des études de registre réalisées à partir de séries importantes de patients.

Prévenir la maladie rénale chronique dans l’infection à VIH/sida

Les patients infectés par le VIH sont exposés à un risque rénal accru. L’incidence de l’insuffisance rénale terminale dans cette population reste stable malgré une diminution de la prévalence de la néphropathie associée au VIH. L’augmentation des comorbidités et l’exposition aux nouveaux antirétroviraux favorisent l’émergence d’atteintes rénales nouvelles.

Conférences, événements

Dissémination du VIH-1 par les macrophages humains : Rôle de Nef , Paris (France) le 13 février 2012

Cette conférence est organisée dans le cadre du Séminaire du Département " BIOLOGIE CELLULAIRE ET INTERACTIONS HOTES PATHOGENES" de l’Institut Cochin. L’intervenante sera Christel Verollet de l’IPBS de Toulouse.

Recherche

Essai clinique de phase 1 pour un vaccin canadien, le SaV001

Un vaccin préventif contre le VIH/sida, mis au point en Ontario par l’équipe du Dr Chil-Yong Kang (University of Western Ontario, London, Canada), vient de recevoir l’approbation de la FDA (Food and Drug Administration, l’agence américaine responsable notamment de la gestion des médicaments) pour que des essais cliniques de phase 1 portant sur 40 personnes séropositives débutent dès ce mois de janvier 2012.

Infos services

Vie affective et sexuelle, contraception et prévention des infections sexuellement transmissibles chez les jeunes de 15/25 ans

Cette enquête a été réalisée à la demande des responsables de santé publique régionaux, pour faire le point sur les données relatives aux besoins de santé des jeunes de la région, mais également sur les ressources sociales et individuelles de cette population. Conduite par l’Observatoire régional de la santé en partenariat avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), elle s’est attachée à étudier :
- la vie affective et sexuelle avec notamment

  • l’âge des premiers rapports sexuels,
  • le nombre de partenaires,
  • la fréquence des rapports sexuels ;

- les pratiques contraceptives en précisant

  • l’usage des méthodes contraceptives,
  • le recours à la contraception d’urgence ;

- la prévention des infections sexuellement transmissibles en recherchant

  • l’utilisation de préservatif au premier rapport sexuel,
  • l’usage du préservatif avec les nouveaux partenaires,
  • le recours au test de dépistage de l’infection à VIH.

Statistiques mondiales sur le VIH chez les jeunes

Les statistiques 2011 de l’ONUSIDA montrent que les jeunes de la classe d’âge 15-24 ans représentent 41 % de tous les cas de VIH récemment diagnostiqués dans le monde et que près de 5 millions de jeunes vivent maintenant avec le VIH.

Bibliographie

Variabilité pharmacocinétique de la névirapine et de l’éfavirenz et rôle du polymorphisme des enzymes et transporteurs dans une population de patients cambodgiens infectés par le VIH et traités par une association d’antirétroviraux comprenant névirapine ou éfavirenz

La variabilité de la pharmacocinétique de la névirapine et de l’éfavirenz, deux médicamentsantirétroviraux inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH, a été étudiée chez des patients cambodgiens infectés par le VIH par une méthode de pharmacocinétique de population. Cent soixante dix patients traités par névirapine faisaient partie de la cohorte ESTHER de l’hôpital Calmette de Phnom-Penh et 312 patients co-infectés par le VIH et la tuberculose et traités par éfavirenz étaient inclus dans l’essai clinique CAMELIA (ANRS1295-CIPRA KH001) conduit au Cambodge.

Réponse Innée des cellules dendritiques plasmacytoïdes lors de stimulations rétrovirales (HTLV-1, VIH-1)

L’auteur a montré que des taux sériques d’IFN-α apparaissaient dans les phases tardives du SIDA, suggérant un rôle de l’IFN-α dans la pathologie du VIH. Il émet l’hypothèse de l’implication de la voie TRAIL/DR5 dans la déplétion massive des LTCD4+ des patients infectés par le VIH. Il démontre que l’IFN-α produit par les pDC exposées au VIH induit leur transformation en IKpDC et TRAIL à la surface des LTCD4+. De plus, la fixation de la gp120 virale à son récepteur cellulaire CD4 induit l’expression membranaire (...)

Ténofovir, exposition et toxicité rénale [Texte imprimé] : polymorphismes des transporteurs d’efflux MRP2 et MRP4

L’Intégrase du VIH-1 : phosphorylation et caractérisation de partenaires cellulaires

L’auteur a identifié plusieurs phosphorylations de l’intégrase (IN) par spectrométrie de masse et mis en évidence le rôle essentiel de la phopshorylation de la sérine 24 pour l’infection virale. Le rôle de la kinase cellulaire GCN2 a été étudié. Un effet restrictif de la protéine sur le cycle viral amenant à un arrêt de la traduction à un temps court après l’infection au VIH-1 a été démontré. L’interaction entre GCN2 et l’IN a été mise en évidence. L’étude du domaine d’interaction entre l’IN et GCN2 a permis la (...)

Etat de la recherche

Nouvelle stratégie vaccinale contre le VIH centrée sur les cellules dendritiques

Des équipes scientifiques françaises, en collaboration avec des chercheurs américains et anglais et avec le soutien des NIH et de l’ANRS, ont obtenu chez l’animal la « preuve de concept » de l’intérêt de cibler les cellules dendritiques pour déterminer le type de réponse que l’on peut induire par la vaccination. Il devient ainsi possible de faire produire par la vaccination le type de cellules dont l’organisme a besoin en fonction de la réponse adaptative souhaitée. Ces résultats sont une première étape pour le développement de futures stratégies vaccinales, ciblées, plus efficaces contre des infections comme le sida, l’hépatite C, le paludisme ou certaines formes de tuberculose.

Essai ANRS IPERGAY

ANRS IPERGAY est le premier essai d’intervention en prévention auprès d’hommes séronégatifs pour le VIH ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH). Lancé début janvier 2012, l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (Anrs) lance un appel à volontaires. Cet essai a pour objectif d’évaluer si un traitement antirétroviral, pris pendant la période d’activité sexuelle et associé à une stratégie globale et renforcée de prévention peut réduire le risque d’être infecté chez les HSH séronégatifs qui n’utilisent pas systématiquement le préservatif.

Sida 2.0 : 1981-2011 : 30 ans de regards croisés : 30 ans =30 millions de morts du sida

Les événements VIH

Du 22 au 27 janvier 2012

Current Topics in Infectious Diseases 2012


Du 26 au 27 janvier 2012

« VIH/sida, IST, hépatites : connaissances de base et dynamique de prévention »

Lieu : Crips Ile-de-France Tour Maine-Montparnasse 33, avenue du Maine Paris

Formation pour tout professionnel des secteurs médico-sociaux et socio-éducatifs. Organisée par le Crips.

En savoir plus


Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu