Actus VIH pour la semaine du 31 janvier au 6 février 2011

Publié le 07.02.2011 | par Patricia Fener

Brèves

Syphilis secondaire bulleuse chez un sujet infecté par le VIH
La syphilis est une maladie sexuellement transmissible qui connaît une forte recrudescence dans les pays industrialisés, principalement chez les homo ou bisexuels masculins dont plus de la moitié sont infectés par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Un article publié récemment dans "la Presse médicale" rapporte le cas d’une syphilis secondaire de présentation bulleuse inhabituelle, chez un patient séropositif pour le VIH.

VIH et paludisme, une nouvelle stratégie vaccinale
L’infection à Plasmodium est associée à une augmentation, même modérée, du risque de transmission, voire de progression de l’infection par le VIH. Les progrès en matière de recherche vaccinale contre le paludisme constituent donc une avancée dans la lutte contre l’infection à VIH. C’est pourquoi la nouvelle stratégie vaccinale contre le paludisme, mise au point par des chercheurs français, suscite de grands espoirs

Bibliographie internet Riposte au sida en Ukraine
Dans un communiqué de presse, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) félicite le gouvernement ukrainien qui vient d’adopter une loi d’État promouvant une riposte au sida respectueuse des droits de l’homme.

Excision et migration en Belgique francophone
Observatoire du sida et des sexualités
Myriam Dieleman, Bruxelles, Gams Belgique, 2010
"Ce rapport présente les résultats d’une enquête qualitative exploratoire de type socio-anthropologique au sujet des motifs et des logiques de continuité et d’abandon des mutilations génitales féminines (MGF), en particulier de l’excision et de l’infibulation, parmi les populations d’origine africaine concernées en Belgique francophone. Au départ d’une visée compréhensive, l’enquête contribue à une meilleure analyse de la problématique et devrait ainsi permettre d’améliorer les stratégies de prévention."

Ouvrages

Santé internationale. Les enjeux de santé au Sud
Dominique Kerouedan
"La santé est désormais un sujet éminemment politique, abordé au plus haut niveau des instances nationales, européennes et internationales, publiques, parlementaires et privées. Qu’ils oeuvrent à l’échelle mondiale dans le domaine de la politique économique, du droit, de la sécurité, du développement, de l’environnement, ou du secteur privé industriel et commercial, les dirigeants de demain seront confrontés à des défis majeurs en lien avec la santé. Sensibiliser tous ces acteurs, partager les connaissances dont ils auront besoin pour travailler de manière légitime et crédible avec les professionnels de santé sur le terrain quels que soient leurs métiers, tel est l’objectif de ce premier opus de santé internationale."

Congrès

4es assises Françaises de Sexologie et de Santé Sexuelle : Nantes, du 31 mars au 3 avril 2011
Le titre de ces journées est « La sexologie dialogue avec les autres disciplines ». Depuis toujours les sexologues ont travaillé non seulement avec l’individu dans la totalité de son être mais aussi sur les deux entités que forme le couple. Cette année, le choix de ce sujet et de toutes les conférences qui vont animer ces journées , vont nous acheminer vers l’interface des différentes spécialités invitées afin d’amplifier nos interactions médicales et scientifiques : psychiatrie, chirurgie, cardiologie, dermatologie, gynécologie, sociologie, neurobiologie, génétique…

9th European Wshp. on HIV & Hepatitis - Treatment Strategies & Antiviral Drug Resistance : du 23 au 25 Mars 2011, Paphos (Chypre)

Informations médicales "grand public" Assistance médicale à la procréation chez les couples à risque viral (VIH, virus de l’hépatite B et de l’hépatite C)
Institut de Médecine de la Reproduction
L’Institut de Médecine de la Reproduction de Marseille présente les modalités spécifiques de prise en charge en assistance médicale à la procréation (AMP) pour les patients à risque viral (VIH, virus de l’hépatite B et hépatite C).

Recherche

Laboratoire UMI 233
Le laboratoire UMI 233 est accrédité par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme référence supranationale pour l’étude des résistances aux antirétroviraux. Ce service de recherche bénéficie de locaux de laboratoire avec des enceintes de sécurité de type L2 et L3 et des équipements lourds tels que séquenceur et Luminex en particulier.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu