Actus VIH pour la semaine du 5 au 11 septembre 2011

Publié le 09.09.2011 | par Claire Criton

Plaquettes d’informations

Vivre avec le VHC, gérer les effets indésirables
Huit dépliants ont été édités par l’association SOS hépatites. Destinés aux personnes ayant une hépatite chronique virale C, ils passent en revue les principaux effets indésirables des traitements antiviraux et fournissent des astuces pour les éviter ou les soulager, préserver ainsi le bien-être et pouvoir poursuivre le traitement. Bibliographie internet

Stratégies féminines face au risque de transmission sexuelle du VIH au temps des antirétroviraux
Au Sénégal, depuis environ dix ans, les jeunes femmes séropositives pour le VIH ont accès aux antirétroviraux. Evoluant dans un contexte socio-culturel valorisant le mariage et la maternité, la mise à disposition de ces médicaments leur a permis de retrouver la santé, d’aspirer à une vie conjugale « normale », de vivre en union et d’avoir des enfants. Les données issues d’une recherche qualitative sur l’expérience du traitement antirétroviral et sur ses effets sociaux, menée au sein de la cohorte Anrs 1215, sont exposées dans un document "Les femmes à l’épreuve du VIH dans les pays du Sud”...

Présentations du séminaire de recherche de l’ANRS "Prévenir la transmission du VIH, VHB, VHC : nouvelles approches" des 5 et 6 mai 2011

Étude ENVIH sur sur la qualité de vie des gays séropositifs
L’étude ENVIH a été réalisée à la demande du laboratoire ABBOTT. Elle apporte un éclairage sur le quotidien, la sexualité, les discriminations, les traitements et les effets secondaires des homosexuels vivant avec le VIH. L’analyse a porté sur 1167 questionnaires entre fin janvier et début avril 2011.

Essais cliniques

ANRS 144 INTER-ACTIV
L’essai thérapeutique ANRS-144 INTER-ACTIV est un essai français randomisé en double insu de l’efficacité et de la tolérance du tartrate de varénicline versus placebo dans l’aide à l’arrêt de la consommation de tabac chez les patients infectés par le VIH.

L’essai TDF2 sur l’efficacité préventive des antirétroviraux
Mené par les Centers for disease control américains (CDC), cet essai confirme l’efficacité préventive d’une combinaison d’antirétroviraux (ARV) par voie orale chez des personnes hétérosexuelles non infectées.
Il a suivi 1200 hommes et femmes au Botswana, qui ont reçu chaque jour soit un comprimé de Ténofovir/Emtricitabine, soit un placebo. La prise quotidienne du comprimé antirétroviral a réduit le risque de contracter l’infection à VIH d’environ 63% dans l’ensemble de la population d’hommes et de femmes hétérosexuels non infectés ayant fait l’objet de l’étude.

Evénements

16ème ICASA : Addis-Abeba (Ethiopie), du 4 au 8 décembre 2011
La 16ème conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) en Afrique sera l’occasion d’échanges sur les expériences et enseignements tirés des moyens de lutte contre le VIH basés sur des données probantes en Afrique et sur les problèmes de santé qui y sont liés. Le thème de ce rassemblement est « S’approprier, développer et soutenir » (Own, Scale-up and Sustain).

Thèse

Inhibition de la protéine Nef du VIH-1 par un fragment d’anticorps simple-chaine de lama
Jérôme BOUCHET, Thèse de Médecine : Faculté de médecine Cochin (Paris), 13 septembre 2011
La protéine Nef du Virus de l’Immunodéficience Humaine de type 1 joue un rôle essentiel pour la réplication virale et la pathogénèse du SIDA. Cependant cette protéine n’est actuellement la cible d’aucun traitement antirétroviral. Dans cette étude, l’auteur décrit un fragment d’anticorps simple-chaîne, le sdAb19 et ses dérivés, les Neffins, qui lient Nef avec une forte affinité, et permettent l’inhibition de toutes ses fonctions in vitro, comme in vivo.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu