Bilan 2009 des traitements de l’infection à VIH/sida

Publié le 09.02.2010 | par Patricia Fener

L’équipe du laboratoire de virologie de l’université Paris Descartes à Paris a fait le point sur les traitements actuellement disponibles pour combattre l’infection à VIH/sida. Cette publication parue dans la revue "Les Annales Pharmaceutiques Françaises" montre l’impact qu’à eu cette épidémie sur le développement de nouveaux outils dans le domaine de la virologie moléculaire.

JPEG - 9 ko
Centers for Disease Control and Prevention’s Public Health Image Library

Le 20 mai 1983, dans un article publié dans la revue américaine “Science,” une équipe de médecins et de chercheurs de l’Institut Pasteur (Paris), dirigée par le professeur Luc Montagnier, décrit un nouveau virus, différent des virus connus jusqu’alors et suspect d’être responsable du syndrome d’immunodéficience aquise (sida). Isolé à partir d’un patient séropositif, ce virus est baptisé LAV pour virus associé à la lymphadénopathie par référence aux adénopathies (gonflement des ganglions lymphatiques), visibles chez les patients infectés.

Depuis 1983, l’agent infectieux renommé virus de l’immunodéficience humaine (VIH), s’est propagé dans le monde entier, constituant un véritable enjeu de santé publique. Selon le rapport 2009 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre des personnes vivant avec le VIH dans le monde a continué d’augmenter en 2008, pour atteindre un total estimé de 33,4 millions [31,1 millions–35,8 millions]. Le nombre total des personnes vivant avec le virus en 2008 était plus de 20% plus élevé que celui enregistré en 2000, et la prévalence était peu ou prou trois fois supérieure à son niveau de 1990.

Depuis la découverte du virus, 25 molécules antirétrovirales ont été synthétisées, permettant de réduire considérablement le risque d’évolution vers la maladie sida et le risque de transmission du virus de la mère à l’enfant (TME). Il existe cependant encore de grandes inégalités dans l’accès à ces molécules.

- Dans les pays industrialisés du Nord, ces avancées thérapeutiques ont transformé l’infection à VIH en une maladie chronique car malheureusement aucun des traitements actuels ne peut induire l’éradication virale et éliminer le virus de l’organisme.
Pour les patients, la prise de ces traitements se fait durant toute la durée de la vie, avec des effets secondaires au long cours.
Un des enjeux de la recherche sur le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est la découverte d’autres approches thérapeutiques qui permettraient de cibler le provirus intégré dans les cellules TCD4+ infectées constituant les réservoirs.

- Dans les pays en voie de développement du Sud, l’épidémie de VIH continue à s’étendre, les traitements disponibles restent très insuffisants.
Le diagnostic sérologique de l’infection et le suivi virologique par techniques de biologie moléculaire sont actuellement très peu accessibles.

Du fait de l’urgence de la situation, le VIH s’est avéré être un véritable moteur de recherche en France et dans le monde, avec le développement de nouveaux outils et techniques, tant en virologie moléculaire qu’en virologie médicale.
En France, les recherches sur le VIH /sida constituent l’un des objectifs majeurs de l’Institut Pasteur à Paris et du Réseau international des Instituts Pasteur dans les pays les plus touchés par l’épidémie. Ces travaux sont réalisés dans le cadre d’un partenariat très étroit avec l’Agence Nationale de Recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS).
À Paris, une quinzaine d’équipes sont mobilisées. Les axes de recherches couvrent la majorité des champs d’investigation prioritaires aujourd’hui. Il s’agit de l’étude de l’évolution de l’infection, la variabilité du virus, les mécanismes d’entrée et de multiplication du VIH dans les cellules humaines, la transmission du virus, y compris de la mère à l’enfant, et sa régulation, la physiopathologie de l’infection, la réponse immunitaire de l’homme contre le virus, la protection naturelle chez l’homme, et bien sûr les traitements et les candidats vaccins.

Sources :
- Dans la presse scientifique :
L’infection à VIH : quels enjeux thérapeutiques en 2009 ? Quel a été l’impact sur la virologie médicale en France ?
C. Rouzioux
Annales Pharmaceutiques Françaises, sous presse

- Sur le web :
ONUSIDA : Le point sur l’épidémie de sida 2009

Pour en savoir plus sur les travaux de l’Institut Pasteur :
- Institut Pasteur

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu