Bocéprévir : interactions médicamenteuses avec des inhibiteurs de protéase du VIH boostés par le ritonavir

Publié le 25.05.2012 | par Patricia Fener

Des interactions pharmacocinétiques entre le bocéprévir et des inhibiteurs de protéase du VIH boostés par le ritonavir ont été mises en évidence lors d’une étude sur des volontaires sains. Il peut en résulter chez les patients infectés par le virus de l’hépatite C (VHC) et le VIH, une réduction de l’efficacité de ces molécules en cas de prise concomitante.

Suite à une étude pharmacocinétique sur des volontaires sains, il a été observé que l’administration concomitante de bocéprévir (Victrélis), inhibiteur oral de la protéase NS3A du virus de l’hépatite C (VHC), avec l’atazanavir/ritonavir, le darunavir/ritonavir ou le lopinavir/ritonavir avait pour conséquences :
- une réduction de l’exposition aux inhibiteurs de protéase du VIH, avec diminution des concentrations minimales moyennes de 49% avec atazanavir/ritonavir, 59% avec darunavir/ritonavir et 43% avec lopinavir/ritonavir ;
- une diminution de l’exposition au bocéprévir de 45% avec lopinavir/ritonavir et de 32% avec darunavir/ritonavir. Il n’y a pas eu de modification significative de l’exposition au bocéprévir avec atazanavir/ritonavir.


Source

4. ANSM. Interactions médicamenteuses de Victrélis (bocéprévir) avec des inhibiteurs de protéase du VIH boostés par le ritonavir - Lettre aux professionnels de santé. 2012. Available at : http://www.ansm.sante.fr/S-informer.... Consulté mai 25, 2012.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu