Causalité dans les études observationnelles : bibliographie et application dans une étude de patients co-infectés par le VIH et le VHC

Krastinova E., 2010, Université Paris Diderot

Publié le 12.05.2011 | par Patricia Fener

Les essais randomisés sont la référence dans l’évaluation thérapeutique. La randomisation permet de rendre les groupes comparables. Elle permet d’imputer une différence du critère de jugement au traitement évalué et d’affirmer la nature causale de la relation observée. Cependant, les études randomisées ne sont pas toujours réalisable d’où l’importance des études observationnelles en médecine. Différents problèmes méthodologiques sont rencontrés dans l’analyse de ces études. Comme le traitement n’est pas randomisé, il est souvent guidé par les caractéristiques initiales des patients. Celles-ci peuvent aussi être liées au critère de jugement ce qui peut aboutir à une erreur dans l’estimation de l’effet du traitement. De plus, dans les données longitudinales il faut tenir compte des variables et des expositions qui varient au cours du temps. Actuellement, on utilise des outils statistiques qui mesurent l’association. Ces outils ne fournissent aucune appréciation sur la nature causale de cette association. L’objectif de ce travail est de faire une synthèse des méthodes d’inférence causale développées récemment pour l’analyse de données observationnelles, qui permettent de prendre en compte les expositions variant au cours du temps, puis de les appliquer dans une étude de cohorte de patients co-infectés par le VIH et VHC pour étudier l’effet du traitement antirétroviral (ARV) et anti-hépatite C sur la survenue des événements graves qui définissent le stade terminal de la cirrhose (STC). Nous avons identifié deux différentes approches : les modèles marginaux structuraux qui utilisent la pondération par l’inverse de la probabilité d’être traité et les « modèles structuraux nichés » utilisant la g-estimation. Au total 248 sujets ont été inclus avec une médiane de suivie de 5,6 ans. Nous avons étudié l’effet des différents régimes d’ARV sur la survenue de STC, ainsi qu’un traitement de deuxième ligne contre le VHC.

Source :
-  Université Paris Diderot  : Causalité dans les études observationnelles : bibliographie et application dans une étude de patients co-infectés par le VIH et le VHC

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu