Circoncision masculine et prévention du VIH et des infections sexuellement transmissibles

Publié le 21.09.2009 | par Patricia Fener

Plusieurs articles parus récemment font le point sur les différentes études menées dans le but d’étudier la circoncision comme moyen de prévention du VIH et des infections sexuellement transmissibles (IST).

JPEG - 5.9 ko
- Wikimedia commons -

Des modèles mathématiques pour évaluer la circoncision comme moyen de lutte contre la transmission de l’infection à VIH
Un article paru dans la revue en accès libre PLoS Medicine, s’appuyant sur les résultats d’une série de réunions organisées par l’ONUSIDA, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre sud-africain de modélisation et d’analyse épidémiologique (SACEMA), montre que la circoncision des hommes hétérosexuels dans des environnements présentant une forte prévalence du VIH est un moyen efficace de prévention de l’infection.

Des modèles mathématiques ont été utilisés pour estimer l’impact de la circoncision masculine sur l’incidence du VIH dans des populations où la prévalence du VIH est élevée. Il s’avère malheureusement que selon les méthodes, les hypothèses et les paramètres utilisés, ces modèles conduisent souvent à des conclusions contradictoires, difficilement utilisables pour les décideurs.

Afin de clarifier le débat, l’ONUSIDA, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le le Centre sud-africain de modélisation et d’analyse épidémiologique (SACEMA) ont organisé une série de rencontres réunissant des experts qui ont examiné et comparé les résultats donnés par six modèles de simulation répondant à huit questions indispensables pour aider les politiques dans leur prise de décisions.

Les six modèles ont montré que :
- sur un horizon à 10 ans, une nouvelle infection à VIH pouvait être évitée pour 5 à 15 nouvelles circoncisions masculines pratiquées ;
- dans les modèles de circoncision masculine quasi généralisée, l’incidence du VIH pouvait être diminuée de 30% à 50%, la prévalence suivant une évolution comparable ;
- en ce qui concerne le coût estimatif de la circoncision masculine, il est compris entre 30 et 60 dollars pour un adulte selon le contexte du programme, et entre 10 et 20 dollars pour une circoncision néonatale.

D’après les modélisations, le coût estimatif d’une infection à VIH évitée est compris entre 150 et 900 dollars dans les environnements à forte prévalence.
Les meilleurs rapports coût/efficacité seront observés là où l’incidence du VIH est la plus élevée. Par comparaison, les coûts estimatifs actualisés des traitements à vie de l’infection à VIH dépassent habituellement les 7000 dollars par personne dans le cas d’un traitement de première intention, et le double pour un traitement de deuxième intention.

Il est donc évident que des économies peuvent être réalisées grâce à la circoncision, pratiquée à tout âge, chez des hommes sexuellement actifs.

Les résultats des modèles ont eu pour conséquence d’alimenter les hypothèses d’un outil pragmatique de planification d’aide à la décision pour la circoncision.

Circoncision et risque de transmission du VIH
Dans le cadre de relations hétérosexuelles
Alors que de nombreuses études confirment que la circoncision masculine, réalisée par des professionnels de santé compétents, réduit d’environ 60% le risque de transmission du VIH de la femme à l’homme, il semblerait qu’elle ne protège par directement les femmes contre le virus.

Une étude [1] publiée dans le Lancet en juillet, a même montré que la circoncision d’un homme séropositif ne diminue pas le risque de transmission du VIH à ses partenaires féminines.
Toutefois, même si l’on se place dans ce cas de figure, les femmes bénéficient malgré tout indirectement d’une diminution de la prévalence du VIH chez leurs partenaires circoncis.

Les experts s’accordent à dire que même si la généralisation de la circoncision ne peut éradiquer à elle seule une épidémie de VIH, elle peut agir de manière synergique avec les autres techniques de prévention pour réduire les effets délétères imputables à l’infection à VIH.

Dans le cadre de relations homosexuelles
L’étude révèle que les effets de la circoncision masculine sur la réduction de la transmission du VIH sont minimes chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Circoncision et infections sexuellement transmissibles (IST)
Un article [2] publié récemment dans le Journal of Infectious Diseases, a évalué l’incidence des Infections sexuellement transmises chez des hommes âgés de 18 à 24 ans enrôlés dans un essai destiné à préciser l’effet protecteur de la circoncision.

Cette étude réalisée à Kisumu au Kenya, a inclu 342 infections pour 2 655 hommes suivis pendant deux ans.
Il apparaît que l’incidence des infections à Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis ou Trichomonas vaginalis, respectivement de 3,48 , 4,55 et 1,32 pour 100 personnes-année, ne variait pas en fonction du statut face à la circoncision mais en fonction d’autres facteurs, comme les habitudes et comportements sexuels ou l’utilisation du préservatif.
Par contre, une forte diminution de la transmission de la syphilis et des chancres à Haemophilus ducreyi était notée ; en outre un autre essai, Ougandais lui aussi, avait retrouvé une incidence d’ulcères génitaux réduite de presque moitié chez les circoncis.
Il semble donc que la circoncision serait un moyen efficace de prévention des IST ulcératives.

Source :
Plos medicine


[1] Circumcision in HIV-infected men and its effect on HIV transmission to female partners in Rakai, Uganda : a randomised controlled trial. Wawer MJ, Makumbi F, Kigozi G, Serwadda D, Watya S, Nalugoda F, Buwembo D, Ssempijja V, Kiwanuka N, Moulton LH, Sewankambo NK, Reynolds SJ, Quinn TC, Opendi P, Iga B, Ridzon R, Laeyendecker O, Gray RH. Lancet. 2009 Jul 18 ;374(9685):229-37.

[2] Adult male circumcision does not reduce the risk of incident Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, or Trichomonas vaginalis infection : results from a randomized, controlled trial in Kenya. Mehta SD, Moses S, Agot K, Parker C, Ndinya-Achola JO, Maclean I, Bailey RC. J Infect Dis. 2009 Aug 1 ;200(3):370-8.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu