Deux études pour mieux comprendre et prévenir les risques de transmission du VIH entre mères et enfants

Publié le 24.03.2011 | par Patricia Fener

Lors de la 18ème conférence sur les rétrovirus et infections opportunistes (Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI)) qui s’est déroulée à Boston du 27 février au 3 mars 2011, les résultats préliminaires de deux études concernant la transmission du VIH entre mère et enfants y ont été présentés.

Une diminution du risque de transmission du VIH par allaitement grâce à un traitement des nouveau-nés

Dans cette étude, une réduction de 75% de la transmission du virus a été observée sur des enfants traités pendant 6 mois à la Névirapine dont la mère, ayant un taux de lymphocytes CD4 supérieur à 350 par mm3, ne recevait aucun traitement.

Une nouvelle combinaison d’antirétroviraux diminue la transmission du VIH chez les nouveaux-nés

Cette étude pose le problème de la transmission du VIH entre la mère et l’enfant lorsque la mères ignore qu’elle est porteuse du virus. Cette nouvelle étude montre qu’en plus du traitement standard par la zidovudine (ZDV), l’addition d’un ou deux autres médicaments peut réduire de plus de 50% les risques d’infection du nouveau-né par le virus.

Source :
-  BEH Etats-Unis  : Sciences de la vie

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu