Etude d’un inhibiteur viral, Vpu du VIH-1, et d’un inhibiteur cellulaire, RASSF1C, de la beta-TrCP

Ayinde D., 2010, Université Paris Diderot

Publié le 12.05.2011 | par Patricia Fener

Les virus HIV et SIV codent pour des protéines auxiliaires qui jouent un rôle important dans la relation hôte-virus. Vpx, une protéine associée à la particule virale, est spécifique de la lignée HIV-2/SIVsm. Sa présence est requise pour l’infection des macrophages. La fonction de Vpx, ainsi que son mode d’action dans les macrophages, sont longtemps restés un mystère. Nous avons montré précédemment que Vpr de HIV-1 recrute le complexe ubiquitine ligase Cul4A-DDBl DCAF¹ pour induire la dégradation d’un substrat cellulaire encore inconnu. Les gènes vpr et vpx ayant un ancêtre commun, nous avons émis l’hypothèse que Vpx recruterait également le complexe Cul4A-DDB1 DCAF¹ pour inactiver un facteur spécifique des macrophages et inhibiteur de l’infection par HIV-2. Nos résultats confirment cette hypothèse. Nous avons mis en évidence une interaction entre Vpx et DCAF¹ et caractérisé un mutant de Vpx, Q76R, défectif pour cette interaction. Lorsque HIV-2 exprime le mutant Vpx Q76R, sa réplication est fortement diminuée dans les macrophages. Nous avons montré que l’incapacité de la protéine Vpx associée à la particule virale à recruter DCAF¹ présent dans les macrophages résulte en une diminution de l’accumulation des produits de la transcription inverse de HIV-2. L’ensemble de ces expériences permet de confirmer notre hypothèse initiale : Vpx pirate le complexe ubiquitine ligase Cul4A-DDB1 DCAF¹ pour contrecarrer un facteur de restriction active contre le virus HIV-2. Nous avons montré que ce facteur de restriction agit au cours des étapes précoces de l’infection des macrophages en bloquant l’étape de transcription inverse du génome viral. Vpx agit donc de façon similaire aux autres protéines auxiliaires (Vif, Vpu, Nef) qui inactivent des facteurs cellulaires dans le but de créer un environnement propice à l’infection virale.

Source :
-  Université Paris Diderot  : Etude d’un inhibiteur viral, Vpu du VIH-1, et d’un inhibiteur cellulaire, RASSF1C, de la beta-TrCP

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu