Etude par des anticorps de patients VIH-1 de la protéineTAT extracellulaire et développement thérapeutique

Publié le 02.02.2013 | par Patricia Fener

Thèse de doctorat en Pathologie humaine, soutenue par par Sonia Mediouni le 25-11-2011 à Aix Marseille 2, dans le cadre de l’École Doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé d’Aix-Marseille Université (Marseille).

Cette thèse, menée sous la direction de Erwann Loret, rapporte les travaux de recherches en laboratoire sur le développement clinique d’un vaccin anti-Tat. Des vaccinations sur des souris ont permis de déterminer la dose, l’adjuvant, la voie d’administration et le nombre de rappels à effectuer ainsi que la vérification de la tolérance et de la toxicité du vaccin. Ce travail aborde également le développement d’une autre approche thérapeutique avec un anticorps monoclonal de souris capable de reconnaitre et de neutraliser les variants Tat représentatifs des cinq principaux sous-types du VIH-1.


Source

1.Sonia Mediouni. Etude par des anticorps de patients VIH-1 de la protéineTAT extracellulaire et développement thérapeutique. 2011. Available at : http://www.theses.fr/2011AIX20712. Consulté février 02, 2013.

Pour en savoir plus
1. Assistance publique Hôpitaux de Marseille. Démarrage des essais cliniques d’un vaccin contre le VIH-1 à Marseille. Available at : http://fr.ap-hm.fr/actu/demarrage-e.... Consulté février 01, 2013.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu