Exploration du réservoir EBV chez les patients infectés par le VIH

Publié le 14.02.2013 | par Claire Criton

Thèse de doctorat en Immunologie Virologie soutenue par Ouedraogo, David Eric sous la direction de Jean-Pierre Vendrell et de Daniel Olive, Université de Montpellier 1, 2013

Cette étude a été conduite dans le cadre de l’unité Inserm U1058 travaillant sur l’infection par le VIH et par les agents à tropisme cutanéo-muqueux.

Les lymphocytes B mémoires circulants incluant ceux infectés par EBV de façon latente retournent périodiquement vers les territoires lymphoïdes secondaires où ils subissent une différenciation en cellules productrices d’immunoglobulines permettant au virus d’initier la réplication virale. L’activation des lymphocytes B et subséquemment la réactivation EBV joueraient vraisemblablement les rôles principaux dans la survenue de tumeurs bénignes ou malignes des lymphocytes B au cours de l’infection VIH.

http://www.theses.fr/2013MON1T001


Source

1. Ouedraogo DE. Exploration du réservoir EBV chez les patients infectés par le VIH : implications pathologiques. 2013.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu