Genre, expérience migratoire et condition minoritaire. Les trajectoires sexuelles et préventives des migrantes d’Afrique subsaharienne vivant en France

Thèse de doctorat en Sciences Économiques Humaines et Sociales, soutenue par Elise Marsicano, le 26 novembre 2012, Université Paris Sud XI

Publié le 13.03.2013 | par Patricia Fener

Cette thèse s’appuie sur une analyse secondaire des données de l’enquête KABP migrants menée par l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) en 2005 auprès de 1874 migrantes d’Afrique subsaharienne, âgés de 18-49 ans et vivant en Île-de-France. Elle montre les effets différenciés du contexte de socialisation sexuelle et du contexte social du premier rapport sexuel sur l’entrée en sexualité et sur la biographie sexuelle et préventive ultérieure et ce, de manière différenciée pour les hommes et les femmes. Les résultats révèlent également l’existence de réseaux sexuels africains, au-delà de l’origine nationale, en particulier pour les femmes. Cette ségrégation intra-africaine des réseaux sexuels est influencée par les conditions de vie de ces migrant∙e∙s et éclaire la dynamique de l’épidémie au sein de ces populations dans le contexte français.


Source

1. Marsicano, E. Genre, expérience migratoire et condition minoritaire. Les trajectoires sexuelles et préventives des migrantes d’Afrique subsaharienne vivant en France. Paris Sud XI ; 2012. Available at :http://tel.archives-ouvertes.fr/doc... Consulté le mars 13, 2013.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu