Infection à VIH/sida en Auvergne (France)

Bulletin de veille sanitaire Auvergne. n°7 - mai 2011

Publié le 27.06.2011 | par Patricia Fener

En Auvergne, le taux de découverte de séropositivité est resté stable ces 7 dernières années. Cependant, la part de cas de sida a diminué et le taux d’incidence a été divisé par deux entre 2008 et 2009. De plus, la tendance est encourageante car il semblerait que la proportion de cas détecté en stade clinique asymptomatique augmente nettement depuis ces deux dernières années (2008 : 54,8% ; 2009 53,8% contre 35% en moyenne les 5 années précédentes).

Les taux de découvertes de séropositivité VIH et de diagnostics de sida en Auvergne semblent largement inférieurs au niveau national, mais les taux nationaux sont tirés vers le haut par des valeurs très élevés en Ile-de-France et dans les départements des Antilles-Guyane. Néanmoins, en tenant compte des données en métropole hors Ile-de-France (Taux de découvertes de séropositivité en 2009 de 5,2 cas / 100 000 habitants ; Taux de diagnostics de SIDA, de 1,3/ 100 000), les taux en Auvergne sont encore dans une fourchette basse par rapport aux autres régions.

Source :
-  Invs  : Bulletin de veille sanitaire Auvergne. n°7 - mai 2011 (Infection à VIH et sida)

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu