L’OMS confirme ses recommandations sur la contraception hormonale et le VIH

16 février 2012

Publié le 22.02.2012 | par Claire Criton

"Les femmes qui vivent avec le VIH ou qui courent un grand risque de contracter le virus peuvent continuer, sans danger, Ă  recourir Ă  la contraception hormonale."

Une étude publiée récemment dans The Lancet Infectious Disease avait évoqué le fait que la contraception hormonale (pilule ou contraceptifs injectables) pourrait augmenter le risque, pour une femme de contracter une infection à VIH. Elle montrait également que les femmes qui vivaient avec le VIH et qui avaient recours à la contraception hormonale risquaient davantage de transmettre le virus à leur partenaire que les femmes qui n’avaient pas recours à ce type de contraception.

Une consultation technique composée de75 experts provenant de 18 pays a examiné l’ensemble des données disponibles sur ce sujet pour voir s’il y avait lieu de modifier les précédentes recommandations datant de 2009.

Les experts ont conclut que le risque n’était pas augmenté. L’OMS a confirmé que les recommandations restaient donc valables.

http://www.who.int/mediacentre/news...


Source

1. OMS. L’OMS confirme ses recommandations sur la contraception hormonale et le VIH. 2012. Available at : http://www.who.int/mediacentre/news....

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu