L’interleukine-7, un traitement adjuvant dans l’infection VIH

Publié le 23.03.2010 | par Claire Criton

JPEG - 4.3 ko
CYT 107 et sida ; Wikimedia commons ;

CYT 107, une interleukine 7 humaine obtenue par recombinaison génétique, est capable d’induire une augmentation dose-dépendante et soutenue des CD4 et des CD8. Une posologie de 20mcg/kg a permis à de nombreux patients de dépasser le seuil de 500/mm3 de CD4. Cette molécule pourrait à l’avenir être un traitement adjuvant chez les sujets infectés par le VIH et qui n’ont pas récupéré une immunité efficace malgré un traitement antirétroviral intensif. En effet, près de 30% des patients ne parviennent pas à atteindre une reconstitution immunitaire suffisante, même après des années de traitement.


CYT 107 stimule le développement des lymphocytes T

Le CYT 107 est une interleukine-7 recombinante humaine (r-hIL-7) produite par Cytheris via un système de culture de cellules animales recombinantes.
Ce facteur de croissance et cytokine est sécrété par la moelle osseuse et le thymus. Il est vital pour la récupération et l’amélioration des taux de lymphocytes T. Cet immunomodulateur agit en stimulant le développement des lymphocytes T, l’activité du thymus (thymopoïèse) et l’homéostase des cellules T périphériques.

Une augmentation dose-dépendante des CD4

- INSPIRE 1, une première étude, a montré que le CYT 107 induit l’augmentation dose-dépendante et soutenue des CD4 (et des CD8). De nombreux patients ont dépassé le seuil de 500/mm3 (jusqu’à 1 210), avec la posologie de 20mcg/kg. Cette molécule pourrait avoir un rôle significatif dans la prise en charge pharmacologique de l’infection à VIH.

Ces résultats ont été présentés au 49e congrès ICAAC (Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy), en septembre à San Francisco, par le Pr Yves Levy, directeur scientifique de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS, Paris), immunologiste au CHU Henri-Mondor (Créteil), investigateur principal.

,INSPIRE 2, une étude pharmacologique de phase 2a est actuellement en cours. Elle se déroulera sur 4 sites au Canada et aux Etats-Unis. Cette phase 2a de confirmation des résultats de la première étude, INPIRE 1 est conçue pour montrer l’activité biologique du CYT 107 et fournir des données qui aideront à concevoir l’étude de phase 2b/3.

Une dose de 20 microg/kg/semaine de CYT 107 est administrée aux patients dont la numération des lymphocytes CD4 se situe entre 101 et 400/mm3.

Elle permettra :

  • d’étudier la pharmacocinétique ;
  • de définir la pharmacodynamique chez les patients ayant un déficit modéré en CD4 (lymphopénie) ;
  • de définir la posologie adéquate et surtout la pertinence de l’association du CYT 107 du traitement antirétroviral.

CYT 107, un espoir pour les sujets VIH-positifs non-répondeurs

Les patients-cibles de ce traitement novateur seraient les sujets VIH-positifs non-répondeurs (immunological non responders, INR) après au moins 1 an de traitement antirétroviral intensif (HAART : highly active anti-retroviral therapy).

Le taux de CD4 circulants devrait augmenter de façon significative chez ces patients dont le taux n’était pas revenu à la normale malgré la maîtrise complète de la réplication du VIH sous traitement antirétroviral.

En effet, chez de nombreux de patients VIH-positifs, la première année de traitement HAART interrompt la réplication virale, mais sans restauration ni maintien d’une population de CD4 supérieure à 500/mm3. Ce seuil est celui à partir duquel la reconstitution immunitaire est jugée suffisante chez les patients. Au moins 30 % de ces patients ne parviendront pas à atteindre ce seuil, même après des années sous HAART.

Un taux de CD4 reste en-dessous du seuil de 500/mm3 augmente le risque de La progression de l’infection ou de décès. Espérons que INSPIRE 2 confirmera la capacité originale du CYT 107 à déclencher et maintenir la reconstitution immunitaire chez de tels patients, ce qu’avait laissé entrevoir INSPIRE 1.


Pour en savoir plus

-  Enhanced T cell recovery in HIV-1-infected adults through IL-7 treatment  ; Lévy, Y et al. The Journal of Clinical Investigation, 2009, Vol. 119, No. 4 : 997-1007.

- Cytheris, société biopharmaceutique française spécialisée dans l’immuno-modulation

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu