La Déclaration de Rome : une stratégie pour accélérer la recherche sur les réservoirs du VIH

Publié le 17.11.2011 | par Patricia Fener

La persistance du VIH sous une forme latente dans des cellules infectées du système immunitaire et sa présence dans certains tissus (cerveau, intestin,...), limitent l’action et l’efficacité des antirétroviraux. Lors de la déclaration de Rome du 18 juillet 2011, un comité scientifique réunissant les experts en ce domaine, présidé par la Pr Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine 2008, et le Pr Steven Deeks, de l’Université de Californie, travaille à la réalisation d’une stratégie globale après avoir reconnu officiellement l’importance des stratégies de contrôle et de suppression des réservoirs viraux, que ce soit sur le plan thérapeutique ou préventif.


Source

1. Vers la guérison : la Déclaration de Rome pour l’accélération de la recherche sur les réservoirs viraux. Available at : http://www.anrs.fr/VIH-SIDA/Recherc.... Consulté novembre 17, 2011.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu