La dimérisation de l’ARN génomique du virus de l’immunodéficience humaine de type 1 : rôle dans la sélection d’encapsidation et l’épissage

Publié le 03.01.2011 | par Patricia Fener

Thèse soutenue par Lucile SINCK (29/11/2010), Université de Strasbourg (France)

Source :
- ibmc-u-Strasbourg

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu