La grippe A(H1N1)v chez les patients infectés par le VIH ; étude 2H de l’ANRS

Publié le 31.05.2011 | par Patricia Fener

L’étude 2H mise en place par l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) a permis d’étudier l’incidence en France, en 2009-2010, de la grippe A dans la population de personnes VIH+ grâce à un réseau de centres.

JPEG - 14.6 ko
VIH et grippe A (H1N1) ;Wikimedia commons

Des interrogations concernant cette maladie émergente

L’épidémie de grippe A(H1N1) survenue en France en 2009-2010, a conduit la communauté scientifique à s’interroger sur la mise en place de recueils de données efficients des maladies émergentes.

Cette nécessité s’est imposée pour la nouvelle forme de grippe A(H1N1)v dont la propagation a connu une extension rapide en France, avec un premier cas importé identifié le 1er mai 2009 et un seuil épidémique atteint fin juin 2009. En outre, on disposait de peu d’informations sur l’incidence de la grippe (toutes formes confondues) et sur les caractéristiques associées aux formes graves, en particulier chez les personnes vulnérables présentant une immunodépression comme les sujets infectés par le VIH, ou porteurs de co-morbidités.

Une étude multicentrique de l’incidence de la grippe A(H1N1)v en période pandémique par le diagnostic d’un syndrome grippal

L’étude 2H a consisté à estimer l’incidence du syndrome grippal dû à la grippe A(H1N1)v en période pandémique dans la population des patients infectés par le VIH en France et d’étudier les caractéristiques des formes graves de grippe A(H1N1)v.

Un syndrome grippal est défini selon les Centers for Disease Control (« Influenza-like Illness ») par l’association de signes généraux (SG) tels qu’une fièvre supérieure à 37°8C et une toux ou un mal de gorge. Une forme grave est caractérisée par une hospitalisation dans les 14 jours qui suivent un syndrome grippal ou par le décès consécutif à un syndrome grippal.

Participation de 34 centres sur les 48 existants
- Sur une file active globale de 41018 patients VIH+, 2750 ont été tirés au sort et un accord verbal de participation à l’étude a été obtenu chez 1260 (46%).

- Au final, 826 sujets (66%) ont participé à une consultation au cours de laquelle des prélèvements naso-pharyngés et sanguins ont été effectués, ainsi qu’un recueil de données lors du syndrome grippal et en fin d’étude.

- Sur les 826 patients, 48 patients ont présenté des signes généraux (SG) entre novembre 2009 et mai 2010. L’incidence des SG était de 4%. Sur 14 prélévements naso-pharyngés réalisés, 3 PCR étaient positives.

- Concernant la couverture vaccinale : Chez les patients ayant présenté des signes généraux, 41% étaient vaccinés contre la grippe A et 45% contre la grippe saisonnière, versus 47% et 31% chez les patients pour lesquels aucun signe général n’a été diagnostiqué.

Les apports de l’étude ANRS 2H

Cette étude a contribué :
- à améliorer les connaissances sur la grippe A(H1N1) chez les patients infectés par le VIH en France ;
- à évaluer la faisabilité d’un recueil de données dans une population ciblée et dans un contexte d’épidémie ;
- à tirer partie de cette expérience pour établir un protocole à suivre pour de futures études sur des pathologies émergentes, à savoir :

  • Etablir une méthodologie spécifique ;
  • Définir des critères diagnostiques simples ;
  • Définir la population cible ;
  • Initier des réseaux de collaborations ;
  • Prévoir une mise en place et une gestion simplifiées, souples et rapides ;
  • Disposer d’un système d’évaluation prioritaire par les autorités compétentes et comités d’éthique.

L’étude 2H a montré la grande disponibilité du réseau de centres ANRS qui est capable d’identifier la population cible et de se mobiliser rapidement devant toute nouvelle épidémie.


Sources :
- C. Fagard, C. Boucherie, A. Alioum, F. Brun-Vezinet, O. Launay, G. Chêne
Incidence de la grippe A(H1N1)v chez les patients infectés par le VIH en France : intérêt d’un réseau clinique spécifique, l’étude 2H de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS)
Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique, Volume 59, Supplement 1, April 2011, Pages S8-S9
-  epiclin 2011  : Incidence de la grippe A(H1N1) chez les patients infectés par le VIH
- ANRS 2H

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu