• Accueil
  • Actualités
  • Divers
  • La synapse virologique, un nouveau pas dans dans la compréhension du VIH/sida et de sa propagation

La synapse virologique, un nouveau pas dans dans la compréhension du VIH/sida et de sa propagation

Publié le 14.04.2009 | par Claire Criton

Pour la première fois, des chercheurs américains ont saisi sur vidéo la propagation du VIH d’une cellule infectée du système immunitaire à une cellule saine par le biais d’une structure adhésive appelée synapse virologique.

JPEG - 2.8 ko
Photo : UC Davis Center for Biophotonics Science and Technology

L’infection par le VIH-1 se fait préférentiellement lors de contacts directs entre cellules. Les mécanismes mis en jeu, décrits sous le terme de « synapse virologique », font intervenir des remaniements du cytosquelette qui aboutissent à la formation de « filopodes » au bout desquels s’établissent des zones d’adhésion entre cellules constituant des sites privilégiés de transport de virus. La mise en place de ces synapses virologiques pourrait être le déclencheur d’une libération polarisée des virions à partir des réservoirs endosomiques et permettre ainsi la dissémination du VIH-1 de cellules à cellules, processus efficace et peu accessible aux défenses immunitaires.

Les images ont été obtenues grâce au recours à un gène qui code pour une protéine qui devient fluorescente sous une lumière bleue.

Les chercheurs de l’Université UCDavis et de l’École de médecine Mont Sinai espèrent que cette observation en temps réel mènera à une nouvelle ère dans le traitement du VIH. Avant cette découverte, on pensait que le VIH se propageait uniquement par des particules libres circulantes qui s’inséraient dans les cellules saines pour se reproduire. Les premiers vaccins permettaient au système immunitaire de reconnaître et attaquer ces particules libres. La nouvelle vidéo montre qu’en se transmettant par une « synapse virologique », le VIH empêche cette reconnaissance. Cette découverte expliquerait pourquoi les essais de vaccins étaient peu concluants. Cette avancée pourrait-elle être à l’origine d’un vaccin enfin efficace ?

- Voir la vidéo, cliquer sur un des liens proposés

Dans la presse scientifique

- “Quantitative 3D Video Microscopy of HIV Transfer Across T Cell Virological Synapses” ; Wolfgang Hübner, Gregory P. McNerney, Ping Chen, Benjamin M. Dale, Ronald E. Gordon, Frank Y. S. Chuang, Xiao-Dong Li, David M. Asmuth, Thomas Huser, and Benjamin K. Chen ; Science 27 mars 2009, 323 : 1743-1747 [DOI : 10.1126/science.1167525]

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu