Laboratoire de biologie cellulaire de l’Institut Pasteur, CNRS URA 1961

Publié le 10.01.2012 | par Patricia Fener

Dans l’Unité de Biologie Cellulaire des Lymphocytes, les chercheurs étudient le rôle des récepteurs et des molécules de signalisation intracellulaire, du cytosquelette d’actine et de microtubules, ainsi que celui du trafic vésiculaire polarisé dans la formation de la synapse immune et dans l’activation des lymphocytes T. Ils étudient également comment des rétrovirus qui infectent les lymphocytes T, tels le virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1) ou le virus de la leucémie humaine à cellules T (HTLV-1), peuvent détourner les mécanismes de polarisation des lymphocytes T pour modifier la structure et la fonction de la synapse immune, et pour favoriser leur propagation d’une cellule à une autre.


Source

1. Institut Pasteur. Laboratoire de biologie cellulaire Institut Pasteur, CNRS URA 1961. 2011. Available at : http://www.pasteur.fr/ip/easysite/p.... Consulté janvier 10, 2011.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu