Le 3 février 1998, des chercheurs identifient le plus vieux cas connu de SIDA au monde

Publié le 03.02.2010 | par Claire Criton

En 1959, au Congo Belge (aujourd’hui République Démocratique du Congo), un Bantu mourut d’une maladie inconnue. Un échantillon de plasma fut recueilli. Analysé des années plus tard (en 1998), il permettra d’identifier le premier cas d’infection par le VIH-1.

Le plus ancien virus VIH-1 a été découvert le 3 février 1998 dans un échantillon de plasma sanguin prélevé en 1959 sur un homme vivant au Congo belge (l’actuelle république démocratique du Congo).

Des chercheurs américains et anglais ont procédé à son analyse moléculaire et génétique par transcription réverse de l’ARN viral, multiplication de l’ADN ainsi obtenu et séquençage. Quatre fragments du génome viral ont été systématiquement comparés avec d’autres souches d’VIH-1 répertoriées.

Connaissant le rythme annuel des mutations virales, une analyse statistique de ces confrontations a permis de reconstituer l’arbre phylogénétique du virus.

Dans la presse scientifique

“An African HIV-1 sequence from 1959 and implications for the origin of the epidemic”  ; (« Nature », 5 février 1998)

- La découverte du virus du Sida en 1983

- Historique de l’infection à VIH/sida

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu