Le cotrimoxazole réduit la mortalité des adultes VIH+ sous thérapie antirétrovirale dans les pays à revenu faible

Publié le 13.02.2012 | par Patricia Fener

Un examen systématique et une méta-analyse ont permis de déterminer que le cotrimoxazole réduit significativement la mortalité des adultes recevant une thérapie antirétrovirale (TAR) contre l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) dans les pays à revenus faible et moyen.

Dans les pays à haut revenu, la prophylaxie par le cotrimoxazole chez l’enfant (exposé au VIH1 ou vivant avec le VIH) et chez l’adulte et l’adolescent vivant avec le VIH représente la norme de soins depuis de nombreuses années. Jusqu’à présent l’OMS et l’ONUSIDA n’avaient pas établi de directives pour les programmes nationaux dans les pays à ressources limitées.

Une recherche a été faite dans PubMed et Embase afin de collecter les essais contrôlés randomisés et les études de cohorte prospectives et rétrospectives comparant la mortalité ou la morbidité chez des individus âgés de 13 ans et plus, infectés par le VIH, sous cotrimoxazole et TAR, et uniquement sous TAR.

L’analyse des résultats montre que le cotrimoxazole augmente significativement la survie des adultes infectés par le VIH sous traitement antirétroviral. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour définir la durée optimale du traitement par cotrimoxazole dans ces populations.


Source

1. OMS | Effet du cotrimoxazole sur la mortalité des adultes infectés par le VIH sous thérapie antirétrovirale : examen systématique et méta-analyse. WHO. Available at : http://www.who.int/bulletin/volumes.... Consulté février 13, 2012.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu