• Accueil
  • Actualités
  • Prévention
  • Le moyen le plus efficace contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles reste le préservatif

Le moyen le plus efficace contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles reste le préservatif

Publié le 20.03.2009 | par Claire Criton

ONUSIDA publie aujourd’hui une déclaration de position qui présente le bien-fondé de la promotion des préservatifs. Elle explique concrètement pourquoi ceux-ci continuent d’être une composante essentielle de stratégies complètes et durables de prévention du VIH. Le préservatif masculin en latex est la seule technologie disponible efficace pour réduire la transmission sexuelle du VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles.

Une utilisation correcte et régulière du préservatif réduit de manière significative le risque de transmission du virus de l’homme à la femme et de la femme à l’homme.

Des études de laboratoire montrent que les préservatifs masculins en latex sont imperméables aux agents infectieux contenus dans les sécrétions génitales.

Pour garantir sécurité et efficacité, la fabrication des préservatifs doit respecter les normes internationales les plus strictes.

Les préservatifs sont un élément essentiel de la prévention en association, qui comprend aussi notamment l’accès à l’information sur le VIH, l’accès au traitement, les mesures de réduction des risques, le report de l’activité sexuelle, la fidélité, la diminution du nombre de partenaires et de relations simultanées, la circoncision, la jouissance des droits de l’homme et la réduction de la stigmatisation.

Les pays doivent avoir recours à l’ensemble des stratégies et des méthodes existantes qui reposent sur des données concrètes et sont fondées sur les droits de l’homme. Comme cela est indiqué dans le dernier Rapport sur l’épidémie mondiale de sida de l’ONUSIDA, la forte intensification des efforts en matière de prévention et de traitement dans le domaine du VIH produit actuellement des résultats dans plusieurs pays.

Dans certains des pays les plus touchés par le VIH, l’utilisation du préservatif augmente chez les jeunes qui ont des partenaires multiples. Parmi ces pays figurent le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Ghana, Haïti, le Kenya, le Malawi, la Namibie, l’Ouganda, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.

Voir en ligne :

- Déclaration d’ONUSIDA

- L’ONUSIDA encourage la prévention du VIH en association pour atteindre les objectifs de l’accès universel

- Préservatif, mode d’emploi animé

- Le kiosque

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu