Le risque de transmission d’infections virales (VHB, VHC, VIH) en soins dentaires

Publié le 02.06.2009 | par Claire Criton

JPEG - 12.5 ko
Wikimedia commons ; Creative Commons Attribution 2.0

Une analyse réalisée par l’Institut de veille sanitaire (InVS) à la demande de la Direction générale de la santé (DGS) a quantifié le risque d’infection virale lié aux soins dentaires pour le VIH, les virus de l’hépatite C (VHC) et de l’hépatite B (VHB).

Le ministère de la Santé avaient déjà montré que les recommandations de stérilisation des porte-instruments rotatifs (PIR) entre chaque patient n’étaient pas respectées dans plusieurs cabinets dentaires des unités de consultations et de soins ambulatoires (UCSA) des établissements pénitentiaires. Une enquête récente suggère que le même type de manquements existerait dans les cabinets de ville.

Les premiers résultats montrent qu’en population générale le risque individuel de contracter une de ces infections est très faible. Toutefois, compte tenu du nombre élevé d’actes de chirurgie dentaire réalisés, on estime qu’en France, chaque année, l’absence de stérilisation des PIR après chaque patient pourrait être à l’origine de moins d’une contamination pour le VIH, moins de 2 pour le VHC et d’environ 200 pour le VHB. Le risque évalué en population carcérale est environ 8 fois plus élevé.

Le groupe de travail recommande donc :
- le strict respect des précautions standard et des bonnes pratiques de stérilisation en odonto-stomatologie ;
- le renforcement de la formation à l’hygiène des professionnels de la chirurgie dentaire.
Cependant il rappelle que la découverte d’une infection chez une personne ayant subi des soins dentaires ne permet en rien d’affirmer, à elle seule, qu’elle est liée aux soins réalisés.

L’Ordre des chirurgiens-dentistes s’est engagé à effectuer des visites systématiques des cabinets dentaires.

Une évaluation du comportement des PIR vis-à-vis des procédures de stérilisation est en cours à l’AFFAPS.

Voir en ligne :

- Télécharger le rapport de l’InVS du 37 mai 2009 INVS

- Communiqué Ministère de la santé, 27 mai 2009

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu