Les Etats-Unis lèvent leurs restrictions de voyage pour les personnes vivant avec le VIH

Publié le 05.11.2009 | par Patricia Fener

Le 31 octobre 2009, le Président Obama a pris la décision de lever les restrictions à l’entrée sur le territoire des Etats-Unis pour les personnes vivant avec le VIH. Cet abandon des restrictions de voyage pour les personnes séropositives met fin à une politique de discrimination engagée en 1987.

Cette décision, mise en oeuvre en 1987, a ensuite été inscrite dans la loi par le Congrès américain en 1993, interdisant aux citoyens non américains, séropositifs pour le VIH, de voyager ou d’immigrer aux États-Unis, sauf pourvus d’une dérogation accordée par le Département de la Sécurité Intérieure.

Durant l’été 2008, le Congrès avait voté en faveur de la fin de cette interdiction, mais l’administration alors dirigée par George W. Bush n’avait pas finalisé sa mise en oeuvre.

A ce jour, près de 59 pays imposent encore différentes formes de restrictions de voyage vis à vis des personnes vivant avec le VIH. Ils vont à l’encontre des Directives internationales concernant le VIH/sida et les droits de l’homme qui spécifient que toute restriction de la liberté de circulation ou de choix de résidence, fondée uniquement sur une séropositivité supposée ou avérée, y compris le dépistage du VIH chez les voyageurs internationaux, est discriminatoire.

A la demande du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, plusieurs pays, dont son pays d’origine, la République de Corée, sont actuellement dans les dernières phases d’un abandon complet de ces restrictions. Parmi les autres pays envisageant la levée de ces restrictions figurent la Chine et l’Ukraine.

Source :
- ONUSIDA

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu