• Accueil
  • Actualités
  • Divers
  • Les individus porteurs d’un antigéne spécifique d’un groupe sanguin très rare, le groupe Pk seraient moins susceptibles à l’infection par le VIH

Les individus porteurs d’un antigéne spécifique d’un groupe sanguin très rare, le groupe Pk seraient moins susceptibles à l’infection par le VIH

Publié le 25.02.2009 | par Claire Criton

Certains individus possèdent à la surface de leurs globules rouges et blancs une glycoprotéine particulière (glycosphingolipide), appelée Pk, distincte des protéines des autres groupes sanguins. Les cellules possédant cette molécule en excès présenteraient une résistance accrue au VIH, et celles qui en auraient peu ou pas seraient plus facilement infectables. Ceci pourrait ouvrir de nouvelles pistes de recherche dans les stratégies anti-VIH.

JPEG - 8.3 ko
NCBI

Un groupe sanguin est un ensemble de propriétés antigéniques du sang. Les plus connus sont les groupes ABO et rhésus qui déterminent la compatibilité d’un don de sang. Mais il en existe d’autres et en particulier le groupe sanguin Pk du système P(P1) composé de glycolipides.

Des chercheurs suédois et canadiens ont montré qu’un très petit nombre d’individus (1 cas sur 1 million), dont les cellules produisent en excès de l’antigène sanguin Pk ont une sensibilité à l’infection au VIH très inférieure à celle des autres personnes. En revanche, un autre sous-groupe d’individus ne produisant pas cet antigène (5 cas sur 1 million) a montré plus de susceptibilité à contracter une infection par le virus du sida.

Parallèlement une molécule analogue de Pk s’est avérée capable de diminuer la susceptibilité de ces mêmes cellules au VIH et d’augmenter leur résistance.

Il a été aussi possible d’augmenter la résistance des cellules en augmentant, en laboratoire, la quantité de Pk. Toutes les versions connues du virus ont été testées et ont rendu le même résultat.

Ceci pourrait ouvrir la voie à de nouvelles approches thérapeutiques permettant d’induire une résistance à l’infection par VIH/sida.

Dans la presse scientifique :

-  "The human Pk histo-blood group antigen provides protection against HIV-1 infection "  ; Nicole Lund, Martin L. Olsson, Stephanie Ramkumar, Darinka Sakac, Vered Yahalom, Cyril Levene, Asa Hellberg, Xue-Zhong Ma, Beth Binnington, Daniel Jung, Clifford A. Lingwood, and Donald R. Branch ; Blood, 12 January 2009, Vol. 0, No. 2009, pp. 200803143

- "P (P1) Blood Group System"

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu