• Accueil
  • Actualités
  • Divers
  • Martinique : une nouvelle campagne pour lutter contre les discriminations des personnes atteintes par le VIH/sida

Martinique : une nouvelle campagne pour lutter contre les discriminations des personnes atteintes par le VIH/sida

Publié le 12.02.2009 | par Patricia Fener

Le prochain carnaval en Martinique se déroulera du samedi 21 février au mercredi 25 février 2009. A cette occasion, le Ministère de la santé et des sports et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) organisent une campagne de mobilisation contre l’infection à VIH/sida et la discrimination dont sont victimes les personnes atteintes. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, lors de sa visite en Guyane en mai dernier, avait en effet répété son attachement à adapter la lutte contre le sida aux spécificités des départements d’outre-mer.

La Caraïbe est la région du monde la plus touchée par le VIH/sida après l’Afrique subsaharienne. Dans les départements français d’Amérique (Guadeloupe, Martinique, Guyane), l’incidence du sida, bien que moindre que dans le reste de la Caraïbe, est bien plus élevée que dans l’hexagone (jusqu’à 15 fois en Guyane) et le mode de transmission est majoritairement hétérosexuel.

Cette nouvelle campagne qui s’étendra du 16 février au 1er mars comprendra une chanson, un spot télé, des affiches et des annonces de presse. Des distributions de tee-shirts et de CD « Nou pli Fô » seront organisées pendant les défilés du carnaval, dans les villes les plus importantes.

La chanson « Nou pli fô » et son clip interprétés par Jacob Desvarieux, Dédé Saint-Prix et Prof A, évoquent les discriminations, les injustices et les humiliations qui ont marqué l’histoire des peuples Antillo-Guyannais et rappellent que la liberté n’a pu être conquise que grâce à la solidarité et à l’unité.

JPEG - 11.9 ko
Lambis-chiragra

La campagne met en scène un symbole fort et commun aux habitants des Antilles-Guyane, la conque à lambi qui était le moyen de communication de prédilection des esclaves sur les plantations. Il a joué un rôle majeur dans les évènements qui ont abouti à l’abolition immédiate de l’esclavage à la Martinique, en servant de signal de révolte.

Ces manifestations ont pour objectif de stimuler les réflexes individuels de solidarité en les insérant dans une prise de conscience collective. Il s’agit de faire de cette lutte contre les discriminations dont sont victimes les personnes touchées par le VIH/sida un véritable enjeu de société.

Source :
- Inpes

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu