Mécanismes de la replication et du transfert de cellule à cellule du VIH

Rudnicka D., 2009

Publié le 25.05.2011 | par Patricia Fener

"Les lymphocytes T sont les cibles privilégiées de la réplication du VIH-1. Ce virus détourne la machinerie cellulaire pour s’assurer l’infection efficace de son hôte. J’ai étudié les processus de réplication du VIH-1 et de sa transmission entre cellules T. J’ai observé simultanément différents modes de transmission virale directe entre cellules T comme la synapse virologique, le filopode ou la polysynapse, structure nouvellement caractérisée qui associe une cellule infectée à plusieurs cibles en même temps. J’ai quantifié précisément ces différentes modes de contact et leur importance. Mes observations aboutissent à proposer la synapse virale et la polysynapse comme principales voies de transmission du VIH. L’interface entre virus et cellules cibles est au cœur de mon travail de recherche. J’ai caractérisé les modifications du cytosquelette d’actine induites par le virus au niveau des cellules T. La protéine Nef se révèle ici comme un des inducteurs majeurs de ces réarrangements. Sous son impulsion, de profonds changements s’enclenchent : réduction de motilité cellulaire, diminution des replis membranaires de type « ruffles » et augmentation des filopodes. J’ai également étudie le rôle des Rhô GTPases Racl, 2 et Cdc42 ainsi que la GTPase dynamin 2 lors de la transmission virale directe de cellule à cellule et via des virions libres. Ces protéines responsables du remodelage du cytosquelette peuvent être considérées comme des cibles privilégiées du virus pour détourner des fonctions cellulaires majeures. Mes études révèlent et caractérisent quelques traits des interactions complexes entre le VIH et les cellules cibles. "

Source :
-  Université Paris Diderot  : Thèse

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu