Méthylation du gènome du papillomvirus 16 : un nouveau marqueur des dysplasies du col utérin ?

Publié le 15.02.2011 | par Patricia Fener

Les résultats d’une étude publiée dans la revue "Cancer" montrent que des régions spécifiques du génome du papillomavirus humain (PVH) de type 16, susceptibles de subir une méthylation, pourraient avoir un rôle important dans le cycle de vie du virus et dans la carcinogénèse qui lui est associée. Pour les chercheurs, le statut de méthylation du PVH 16 pourrait être un marqueur potentiel de l’identification des dysplasies cervicales ou de leur progression. Ainsi, plutôt que l’infection elle-même, les changements moléculaires du PVH 16 pourraient constituer un meilleur biomarqueur diagnostique. Il faut rappeler que l’infection par les génotypes 16 et 18 du PVH est à l’origine d’environ 50% des lésions précancéreuses et 70% des cancers du col utérin.

Source :
-  A higher degree of methylation of the HPV 16 E6 gene is associated with a lower likelihood of being diagnosed with cervical intraepithelial neoplasia.
Piyathilake CJ, Macaluso M, Alvarez RD, Chen M, Badiga S, Edberg JC, Partridge EE, Johanning GL.
Cancer, 2010, Publication avancée en ligne 13 Octobre 2010.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu