Mutilation génitale féminine et complications de l’accouchement dans la province de Gourma (Burkina Faso)

Publié le 10.01.2011 | par Patricia Fener

Une étude transversale, descriptive et analytique, conduite du 15 juin au 15 août 2007, dans la province de Gourma, au Burkina Faso, avait pour objectif d’évaluer la prévalence des complications de l’accouchement dues aux mutilations génitales féminines (MGF) afin de renforcer les activités de lutte contre ces pratiques. L’enquête qui a porté sur 354 femmes comprenait un entretien, un examen clinique et une analyse d’archives.
Les auteurs concluent que "la MGF constitue un puissant facteur de risque de complications pour l’accouchement. Elle doit être éradiquée pour une bonne santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant au Burkina Faso."

Source :
-  Mutilation génitale féminine et complications de l’accouchement dans la province de Gourma (Burkina Faso)
P. Ndiaye, M. Diongue, A. Faye, D. Ouedraogo, A. Tal Dia
Publication de la société française de santé publique
A lire en ligne

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu