• Accueil
  • Actualités
  • Prévention
  • Protection des personnels de santé contre le VIH et la tuberculose : les nouvelles directives de l’OMS, l’OIT et l’ONUSIDA

Protection des personnels de santé contre le VIH et la tuberculose : les nouvelles directives de l’OMS, l’OIT et l’ONUSIDA

Publié le 22.11.2010 | par Patricia Fener

L’Organisation internationale du travail (OIT), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et L’ONUSIDA viennent de définir 14 points d’action visant à améliorer la protection et la prise en charge des travailleurs de la santé confrontés au VIH/sida et à la tuberculose.

Risque professionnel d’exposition au VIH et à la tuberculose
Les personnels de santé sont des acteurs de première ligne en matière de prévention, de traitement et de soins des personnes vivant avec le VIH/sida et la tuberculose à travers le monde. Ils sont à risque d’exposition professionnelle au VIH et la tuberculose, avec souvent un accès insuffisant aux moyens de protection et de traitement.

Pour combler ce manque, de nouvelles lignes directrices internationales viennent d’être publiées par l’Organisation internationale du Travail (OIT), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).

60 millions de travailleurs potentiellement exposés dans le monde
Ces nouvelles lignes directrices sont importantes pour protéger les travailleurs de la santé dans les zones à forte prévalence du VIH et de la tuberculose, tels que médecins, infirmières et sages-femmes, personnel technique comme les pharmaciens et techniciens de laboratoire, ainsi que les gestionnaires de la santé, agents de nettoyage, agents de sécurité et autres travailleurs de soutien. Cette exposition professionnelle semble concerner environ 60 millions de travailleurs à travers le monde.

Définition des points d’action

Différents points d’action sont prévus dans ce rapport :

- Mise en place ou amélioration des politiques nationales existantes garantissant l’accès prioritaire des personnels de santé et de leur famille aux services de prévention de traitement et de soins pour le VIH et la tuberculose et prévenant la discrimination et la stigmatisation ;
- Aménagements et dédommagements en cas de maladie professionnelle ;
- Proposition à l’ensemble des personnels de santé des services sur le lieu de travail donnant accès à la prévention, au traitement et aux soins ;
- Amélioration de la sécurité au travail en renforçant les programmes de lutte contre les infections ;
- Renforcement des services de conseil et de dépistage du VIH et de la tuberculose ;
- Mise en application du code de bonnes pratiques sur le lieu de travail ;
- Information sur les avantages et les risques des traitements prophylactiques post-exposition ;
- Gratuité du traitement contre le VIH et la tuberculose pour les personnels de santé dans le besoin ;
- Fourniture d’un accès universel à un ensemble de prestations de prévention et de soins pour les travailleurs infectés par le VIH ;
- Mise en œuvre de programmes de formation pour les personnels de santé sur la prévention, les traitements, les soins et le soutien dans le cadre de l’infection à VIH et de la tuberculose ;
- Apport des ressources financières nécessaires à la réalisation des différents points ;
- Diffusion la plus large possible de ces recommandations ;
- Vérification de l’application au plan national et sur le terrain de ces nouvelles directives.

Source :
-  WHO  : The joint WHO ILO UNAIDS policy guidelines for improving health workers’ access to HIV and TB prevention, treatment, care and support services

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu