Rapport coût-efficacité du traitement antirétroviral combiné pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH en Ouganda

Publié le 16.08.2012 | par Patricia Fener

Une étude réalisée dans le but de modéliser le rapport coût-efficacité du traitement antirétroviral (TAR) combiné dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH a montré que le TAR semble offrir un très bon rapport coût-efficacité pour cette prévention, même si elle se poursuit tout au long de la vie des patients. Les auteurs concluent qu’au vu des avantages apportés par le TAR en termes de santé publique, il est nécessaire en Ouganda d’intensifier les efforts afin que toutes les femmes enceintes séropositives aient accès au TAR tout au long de leur vie.

"Comparé avec une dose unique de névirapine, une bithérapie et aucune thérapie, un TAR de 18 mois évite 5,21, 3,22 et 8,58 années de vie corrigées de l’incapacité (AVCI), respectivement, pour un coût de 46 $, 99 $ et 34 $ par AVCI évitée. Les chiffres correspondants pour un TAR à vie sont, respectivement, 19,20, 11,87 et 31,60 AVCI évitées, pour un coût de 205 $, 354 $ et 172 $ par AVCI évitée."


Source

1. Andreas Kuznik, Mohammed Lamorde, Sabine Hermans, Barbara Castelnuovo, Brandon Auerbach, Aggrey Semeere, Joseph Sempa, Mark Ssennono, Fred Ssewankambo & Yukari C Manabe. Évaluation du rapport coût-efficacité du traitement antirétroviral combiné pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant en Ouganda. OMS. Available at : http://www.who.int/bulletin/volumes....

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu