• Accueil
  • Actualités
  • Divers
  • Recommandations sur les priorités sanitaires d’utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1)v : priorité 2 pour les personnes VIH positives

Recommandations sur les priorités sanitaires d’utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1)v : priorité 2 pour les personnes VIH positives

Publié le 10.09.2009 | par Patricia Fener

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) vient de publier ses recommandations sur les priorités sanitaires d’utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1)v. Cet avis, unanime, couvre l’ensemble de la population française mais propose une priorisation. Les patients infectés par le VIH font partie de la priorité 2.

JPEG - 2.8 ko
Wikimedia commons

Un groupe prioritaire : les personnels de santé, médico-sociaux et de secours
Il est recommandé de vacciner en priorité : les personnels de santé, médico-sociaux et de secours, en commençant par ceux qui sont amenés à être en contact fréquent et étroit avec des malades grippés ou porteurs de facteurs de risque.

Cinq niveaux de priorités ont ensuite été définis pour le reste de la population

La priorité 1 est réservée :
- aux femmes enceintes à partir du début du 2e trimestre,
avec pour objectif de réduire le risque de formes graves et de décès, surtout au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse ;
- à l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois (c’est-à-dire parents, fratrie et, le cas échéant, l’adulte en charge de la garde de l’enfant incluant le personnel de la petite enfance en charge de ces nourrissons).
Le but est de réduire le risque de formes graves et de décès chez les nourrissons de moins de 6 mois qui ne peuvent pas être vaccinés.
- aux nourrissons âgés de 6-23 mois avec facteur de risque, c’est à dire atteints de pathologies chroniques sévères.

La priorité 2 est destinée :
- aux sujets âgés de 2 à 64 ans porteurs de pathologies chroniques sévères, à savoir,

    • des affections broncho-pulmonaires chroniques, dont l’asthme, la dysplasie broncho-pulmonaire et la mucoviscidose ; 
    • des cardiopathies congénitales mal tolérées, des insuffisances cardiaques graves et des valvulopathies graves ; 
    • des néphropathies chroniques graves, des syndromes néphrotiques purs et primitifs ; 
    • un accident vasculaire cérébral invalidant, une forme grave d’affection neurologique et musculaire (dont myopathie), une épilepsie grave ; 
    • des drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, une thalasso-drépanocytose ; 
    • un diabète insulinodépendant ou non-insulinodépendant ne pouvant être équilibré par le seul régime ; 
    • une immunodépression y compris les transplantés, une néoplasie sous-jacente et des déficits immunitaires cellulaires, une infection par le VIH, des asplénies anatomiques ou fonctionnelles.

Le but de la vaccination est de réduire le risque de formes graves et de décès.

La priorité 3 s’adresse :
- aux nourrissons âgés de 6-23 mois sans facteur de risque.
L’objectif est de réduire la transmission et le risque de formes graves et de décès.

- aux sujets âgés de 65 ans et plus avec facteur de risque pour limiter le risque de formes graves et de décès.

La priorité 4 est donnée :
- aux sujets âgés de 2-18 ans sans facteur de risque, afin de freiner la transmission.

La priorité 5 revient :
- aux sujets âgés de 19 ans et plus sans facteur de risque pour prévenir le risque de formes graves et de décès.

Schéma vaccinal à adopter avec le vaccin dirigé contre le virus A(H1N1)v&obsp;:
Par ailleurs, les experts confirment que la vaccination comprendra deux injections, espacées de 21 jours.
Quant à l’utilisation d’adjuvants qui permettent d’augmenter l’intensité et la rapidité de la réponse immunitaire, il est recommandé par prudence de na pas l’utiliser pour les femmes enceintes, les enfants âgés de 6 à 23 mois et les patients atteints d’une maladie susceptible d’être réactivée par ces additifs.

Source :
- Haut conseil de la santé publique

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu