Réseau national gonocoque, RENAGO

Publié le 13.12.2007 | par Patricia Fener

Le réseau « Renago » a été crée en 1986 et repose sur un ensemble de laboratoires de microbiologie volontaires, répartis dans toute la France métropolitaine. L’objectif de ce réseau est d’estimer les tendances évolutives des gonococcies en France et d’étudier la sensibilité des souches de Neisseria gonorrhoeae a six classes d’antibiotiques.

Depuis 2004, on observe en France une augmentation de la proportion de N. gonorrhoeae résistants à la ciprofloxacine qui a également été retrouvée dans d’autres pays européens, notamment au Royaume-Uni (14,1 %) et aux Pays-Bas (14,9 %). Néanmoins, la France se situe parmi les pays où la proportion de résistance des gonocoques à la ciprofloxacine est la plus élevée.

http://www.invs.sante.fr/recherche/...

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu