Résistance au VIH : rôle de la protéine trappine-2/élafine

Publié le 02.07.2009 | par Patricia Fener

Une étude portant sur des travailleuses du sexe kenyanes, fortement exposées au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) mais non infectées, a permis d’identifier un polypeptide présent dans les sécrétions vaginales, la trappine-2/élafine, impliqué dans la résistance à l’infection par le VIH.

JPEG - 4.2 ko
Wikimedia commons

Des chercheurs ont étudié le protéome des sécrétions génitales de prostituées kenyanes résistantes au VIH par la technique de ionisation laser couplée à la spectrométrie de masse. Ces femmes ne présentent aucun signe apparent d’infection par le VIH malgré plusieurs années d’exposition.
L’étude prétéomique a également été réalisée chez des travailleuses du sexe infectées par le virus ou vulnérables à celui-ci.

Les femmes résistantes au VIH présentaient un profil protéique différent de celui des autres sujets. Plus précisément, il a été mis en évidence dans les sécrétions vaginales des femmes résistantes au VIH, la surexpression d’un biomarqueur de faible masse moléculaire (6 kDa), la trappine-2 /élafine.
Il s’agit d’un polypeptide naturel appartenant à la même famille que le SLPI ("secretory leukocyte protease inhibitor"), peptide également sécrété par les cellules épithéliales dans les liquides muqueux et connu depuis plusieurs années pour son activité antivirale.
La concentration élevée de trappine-2/élafine dans les sécrétions cervico-vaginales des prostituées résistantes au VIH a été confirmée par technique ELISA (Enzyme-linked immunosorbent assay).

L’élafine est un inhibiteur de protéases. Elle est libérée à partir d’un précurseur actif, la trappine-2 (ou pré-élafine), qui comporte en plus du domaine élafine inhibiteur, un domaine cémentoïne à son extrémité N-terminale, riche en séquences de type GQDPVK substrat de transglutaminase.

Conclusion
La trappine-2, protéine de l’immunité innée, est fortement associée à la résistance au VIH. Elle pourrait donc constituer une voie de développement de microbicides efficaces contre le virus.

Dans la presse scientifique :
Elevated elafin/trappin-2 in the female genital tract is associated with protection against HIV acquisition.
Iqbal SM, Ball TB, Levinson P, Maranan L, Jaoko W, Wachihi C, Pak BJ, Podust VN, Broliden K, Hirbod T, Kaul R, Plummer FA.
AIDS. 2009 Jun 23

Source image :
EMBL-EBI

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu