Résultats de l’enquête Prévacar, 2010

Offre de soins en milieu carcéral en France : infection par le VIH et les hépatites

Publié le 20.03.2012 | par Patricia Fener

Menée en 2010 par la Direction générale de la santé, en collaboration avec l’Institut de veille sanitaire, cette enquête a permis de dégager les points forts et les aspects à améliorer dans l’offre de soins relative au VIH et aux hépatites en milieu carcéral. Ce travail a pu être mené à bien grâce à une forte participation des UCSA (unités de consultations et de soins ambulatoires) présentes dans les établissements pénitentiaires en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer.

"Sur 168 UCSA, 146 ont répondu au questionnaire (86 %).
- La quasi-totalité des établissements propose un dépistage des trois virus VIH, VHC et VHB à l’arrivée en détention, mais seulement la moitié renouvelle la proposition en cas de refus initial.
- Un dépistage anonyme et gratuit est disponible dans environ 1/3 des établissements.
- Les établissements accueillant plus de 500 personnes détenues disposent plus fréquemment d’une consultation spécialisée d’infectiologie ou d’hépatologie que ceux de plus petite capacité.
- Une hépatite C chronique active n’est recherchée que dans la moitié des cas de sérologies positives et l’accessibilité aux tests non invasifs de fibrose diffère selon les établissements.
- L’accès au vaccin contre le virus de l’hépatite B ne semble poser aucune difficulté dans les UCSA."


Source

1. Khadoudja Chemlal. Offre de soins en milieu carcéral en France  : infection par le VIH et les hépatites. Enquête Prévacar, 2010. InVS. Available at : http://www.invs.sante.fr/Publicatio....

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu