• Accueil
  • Recherche
  • Essais cliniques
  • TASP ANRS 12249, le traitement antirétroviral comme moyen de prévention dans la pandémie VIH. Un essai randomisé en grappes à Hlabisa, KwaZulu-Natal, Afrique du Sud

TASP ANRS 12249, le traitement antirétroviral comme moyen de prévention dans la pandémie VIH. Un essai randomisé en grappes à Hlabisa, KwaZulu-Natal, Afrique du Sud

Publié le 19.07.2011 | par Claire Criton

Comment passer du bénéfice individuel d’une trithérapie efficace à un bénéfice collectif , ou comment faire reculer l’épidémie dans un pays ou un groupe particulièrement exposé ? Tel est le but de l’essai lancé par l’ANRS ( 12249-Tasp – Treatment as prévention ) dans une région rurale d’Afrique du Sud particulièrement touchée et qui repose sur l’hypothèse largement confirmée par ailleurs que la mise sous traitement immédiat d’une personne séropositive peut réduire de façon significative la diffusion du virus auprès des ses partenaires au sein du groupe où il vit.

L’objectif de cet essai est d’estimer directement l’impact du traitement antirétroviral initié immédiatement après le diagnostic de l’infection par le VIH et quel que soit le niveau de CD4 des patients non encore éligibles au traitement, sur l’incidence de nouvelles infections VIH dans la population générale de la même région.


Source

- ANRS


Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu