Traitement des lipoatrophies faciales utilisant des implants de Medpor® en polyéthylène poreux

Publié le 27.02.2009 | par Claire Criton

La mise en place d’implants sous-malaires en polyéthylène poreux chez les patients présentant des lipodystrophies grades II et III permet une excellente correction en un seul temps. Celle-ci est définitive tout en restant réversible. Une dépose de l’implant reste facilement réalisable contrairement aux produits de comblement injectables non résorbables.

La lipoatrophie faciale des patients souffrant d’une infection par le VIH/sida a une incidence croissante et une sévérité accrue. Lors d’un traitement par inhibiteurs de protéases, elle apparaît chez 64 % des patients dans les 14 mois qui suivent l’initiation de l’antirétroviral. Les séropositifs se plaignent de plus en plus de cet effet secondaire. Leur visage émacié caractéristique est ressenti comme une source de discrimination dans la vie personnelle et professionnelle. Apporter une correction sûre et durable permet d’améliorer la qualité de vie et d’optimiser la compliance au traitement. Les produits de comblement résorbables ne donnent que des résultats temporaires et sont peu adaptés aux cas les plus sévères. Le lipofilling est souvent décevant avec notamment des prélèvements de graisse lipodystrophique difficiles et des résultats peu prédictibles. Les implants de polyéthylène poreux de Medpor® offrent une alternative pour la correction du tiers moyen du visage dans les lipoatrophies faciales importantes

Les auteurs décrivent les résultats chez huit patients VIH présentant des lipoatrophies faciales modérées à sévères. Ils ont été traités par mise en place dans la région sous-malaire d’implants de Medpor® par voie vestibulaire en position sous-périostée. Les contours des implants ont été ajustés en peropératoire et le placement a été adapté afin de traiter spécifiquement les besoins de chaque patient. Les résultats morphologiques ont été jugés bons ou très bons par les patients et les chirurgiens avec un recul moyen de 13 mois. Aucune complication n’a été relevée. Les résultats sont restés stables et naturels.

Une large revue de la littérature sur les complications des implants faciaux (239 implants en silicone et 216 en Medpor®) a retrouvé un taux d’infection secondaire de 3,8 % pour la silicone et de seulement 0,9 % pour le Medpor®. De plus 4,6 % des implants en silicone s’étaient déplacés contre 0,9 % pour ceux en Medpor®. Au total, 11,7 % des implants en silicone avaient nécessité une dépose suite à des complications contre 0,5 % pour le Medpor®.

L’implant a pour effet d’adoucir le relief de la pommette en réalisant une continuité avec la région génienne. Contrairement à ce qui se fait classiquement en chirurgie esthétique, il est positionnés plus interne et plus bas dans la région sous-malaire et en dehors du trou sous-orbitaire.

Pratiquement, un bon état buccodentaire confirmé par un chirurgien-dentiste est nécessaire en raison de la voie d’abord intrabuccale chez des patients immunodéficients.
Une alimentation mixée et des bains de bouches avec un antiseptique après chaque repas sont prescrits pour une semaine.
Une antibioprophylaxie par Augmentin® (3 grammes par jour pendant 48H00) est également systématiquement prescrite en raison de la séropositivité des patients.
Une application de poche de glace localement est recommandée pendant les trois premiers jours postopératoires afin de diminuer l’œdème.
Un arrêt de travail de sept à dix jours est en général prescrit.

Il apparaît fondamental de ne pas opposer les différentes techniques de traitement des lipoatrophies faciales mais de savoir les associer pour apporter la solution la plus adaptée à chaque patient.
L’importance des volumes à injecter, la fréquence des séances et le coût des injections de produits de comblement résorbables font qu’en général ils sont réservés lipoatrophies de grade I.
Il peut être intéressant également d’utiliser ces produits de comblement résorbables comme le New-Fill® avant la mise d’implant pour les cas les plus sévères (grade IV) afin d’épaissir le revêtement cutané.
Enfin, ils peuvent être utilisés après la mise en place d’implants de Medpor® pour traiter les zones non corrigées, comme les régions temporales, ou pour corriger une légère asymétrie.

Dans la presse scientifique :

-  "Traitement des lipoatrophies faciales utilisant des implants de Medpor® en polyéthylène poreux"  ; O. Claude, E. Domergue Than Trong, R. Blanc, B. Ascher, M. Bagot, J.-P. Meningaud, L. Lantieri ; Annales de Chirurgie Plastique Esthétique, Volume 54, Numéro 1, Pages 21-28 (Février 2009)

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu