Un impact bénéfique des trithérapies sur le cancer du col de l’utérus

Publié le 24.02.2010 | par Claire Criton

Les trithérapies auraient un effet bénéfique sur la prévention et l’élimination du papillomavirus humain (HPV) et des lésions intra-épithéliales squameuses (SILs) chez les femmes séropositives.

L’étude

Une étude américaine publiée dans le Journal of Infectious Diseases a été menée sur 2.800 femmes séropositives et 973 séronégatives de la Women’s Interagency HIV Study (WIHS).

Cette étude est la première à évaluer l’effet d’une trithérapie de type HAART sur le papillomavirus humain en fonction de l’observance ou de son efficacité sur le VIH.

Les résultats

- Après initiation du traitement, la prévalence d’infection par le HPV oncogénique diminuait de 22% à 14% chez les femmes bien observantes, soit une baisse moyenne de 36%. Chez les femmes moins observantes, la baisse n’était que de 12 %.

- L’incidence des lésions HPV diminuait de 5,4 à 3,4 pour 100 personnes-consultations, soit une baisse de 33% chez les femmes observantes. Chez les femmes moins observantes, la baisse n’était que de 9 %.

- Les chercheurs ont également observé un effet bénéfique sur la prévalence des lésions intra-épithéliales squameuses.

- Tous types de HPV confondus, oncogéniques ou non, les HAART augmentaient aussi les chances d’élimination du virus chez les femmes avec des lésions HPV lors de leur mise sous traitement.

- Les résultats étaient systématiquement moins favorables en cas de faible observance ou de trithérapie inefficace sur le VIH.

Conclusion

La forte baisse de mortalité entrainée par les thérapies antirétrovirales hautement actives (HAART) a fait craindre une hausse du risque de cancer du col chez la femme séropositive déjà plus à risque. Or les données actuelles sont plutôt rassurantes avec une stabilité apparente du nombre de cas. L’effet protecteur de la trithérapie, sous condition d’efficacité et d’une bonne observance, pourrait en partie expliquer ce phénomène.

Dans la presse scientifique

- “ Influence of Adherent and Effective Antiretroviral Therapy Use on Human Papillomavirus Infection and Squamous Intraepithelial Lesions in Human Immunodeficiency Virus–Positive Women ” ; Howard Minkoff, Ye Zhong, Robert D. Burk, Joel M. Palefsky, Xiaonan Xue, D. Heather Watts, Alexandra M. Levine, Rodney L. Wright, Christine Colie, Gypsyamber D’Souza, L. Stewart Massad, and Howard D. Strickler

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu