VIH Actus pour la semaine du 18 au 24 octobre 2010

Publié le 25.10.2010 | par Claire Criton

Brèves

Infection à VIH et grippe A (H1NI) 2009
Il apparaît que le taux de séroconversion au virus de la grippe H1N1 2009, chez les patients infectés par le VIH, est faible. La vaccination est donc recommandée dans cette population afin de diminuer l’incidence et la sévérité de cette infection virale. Une étude sur ce sujet a été présentée à Boston (Etats-Unis), lors de la 50th Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy (ICAAC) qui s’est déroulée du 12 au 15 septembre 2010.

Hépatites B et C : un accueil personnalisé dans la Maison du patient à Lyon
Créée en 2007 par l’Association ville hôpital hépatite C (Avhec) de Lyon, la Maison du patient, unique en France, accompagne gratuitement les patients atteints d’hépatites virales B et C dans la gestion de leur maladie. L’objectif principal de cette structure qui était de lutter contre les arrêts prématurés de traitement est atteint puisqu’en trois ans de fonctionnement, aucun adhérent n’a abandonné son traitement.

Réservoirs du VIH : lancement de deux études d’éradication
Les deux essais cliniques ERAMUNE 01 et 02 qui entrent dans le cadre du projet ORVACS (Objectif Recherche Vaccins Sida) ont pour objectif de tenter d’éradiquer, dans les réservoirs viraux des patients infectés par le VIH, les lymphocytes T CD4+ vecteurs du virus, en stimulant le système immunitaire. Cette stimulation repose sur une intensification du HAART (Highly active antiretroviral therapy) associée à une immunothérapie ciblant de façon spécifique les réservoirs viraux.

Thèses

Implication du VIH dans la distribution des cellules dendritiques entre les compartiments des organes lymphoïdes et du sang
Thèse de doctorat d’Immunologie soutenue par Leïla PERIE, le 14 octobre 2009 (Institut Cochin, CNRS UMR 8104, INSERM U 567, Paris V)
Les cellules dendritiques constituent une population hétérogène de cellules d’origine hématopoïétique. Ces cellules interviennent au niveau de la réponse immunitaire innée et adaptative. On peut les classer en deux groupes, les cellules dendritiques myeloïdes (mDC) et les plasmacytoïdes (pDC). Les pDC sont connues pour être les principales cellules productrices d’interférons de type I qui ont une activité antivirale forte.

Prise en charge de l’infection à VIH et des maladies opportunistes à l’hôpital de Haiphong, Vietnam
Thèse de doctorat de Pharmacie soutenue par Emilie Nguyen Huu, en 2009 (Université de Toulouse III)
Résumé : Le Vietnam, pays situé en Asie du Sud Est, a connu de profondes modifications sanitaires et sociales ces dernières années. Notamment, une augmentation préoccupante des cas de SIDA a été rapportée.

Efficacité et tolérance des traitements antirétroviraux de deuxième ligne chez des enfants infectés par le VIH au Cambodge : étude rétrospective d’une cohorte de 36 enfants suivis au Child Improvement Health Clinic (CHIC) de Phnom Penh
Thèse de doctorat de Médecine générale soutenue par Frédérique Guiroy, en 2010 (Université de Strasbourg)

Essais cliniques

INSPIRE 3, un essai clinique de Phase II de l’Interleukine-7 (CYT107) chez des patients infectés par le VIH
Les laboratoires Cytheris lancent INSPIRE 3, un essai clinique de Phase II de l’Interleukine-7 (CYT107) chez des patients infectés par le VIH. Cet essai permettra d’étudier la tolérance et l’activité biologique de cycles répétés de CYT107 administrés pour restaurer et maintenir le taux de lymphocytes T CD4 au-dessus de 500 cellules par microlitre chez des patients VIH+ « non-répondeurs immunologiques » dont les CD4 restent compris entre 101 et 350 cellules par microlitre malgré au moins 2 ans de traitement anti-rétroviral (Highly Active Anti-Retroviral Therapy ou HAART).

La recherche sur le VIH dans les laboratoires du CNRS

Institut de génétique humaine, CNRS UPR 1142, Montpellier (France) Recherche sur les interactions entre le VIH et la cellule hôte
L’Institut de Génétique Humaine (IGH) est une unité propre de recherche du CNRS (UPR 1142) qui a pour objectif de réaliser une recherche fondamentale d’excellence et de conduire celle-ci jusqu’à ses retombées dans le domaine de la pathologie. Les principaux thèmes de recherche concernent la dynamique du génome et de la chromatine, la génétique du développement, le contrôle épigénétique, et les pathologies moléculaires et cellulaires.
Les projets de recherche du laboratoire de virologie moléculaires ont pour but de mieux comprendre les interactions entre le VIH et la cellule hôte.

Institut de génétique moléculaire, Montpellier (France)
Les thèmes de recherche de l’Institut de génétique moléculaire sont essentiellement la transduction du signal au niveau cellulaire, les rétrovirus et les biothérapies, les oncogènes et le contrôle du cycle cellulaire.

Institut COCHIN
L’Institut Cochin est organisé en quatre départements scientifiques, dont deux travaillent essentiellement sur le VIH ; il s’agit du département Biologie cellulaire et Interactions Hôtes-Pathogènes et du département Immunologie et Hématologie.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu