VIH Actus pour la semaine du 20 au 26 septembre 2010

Publié le 24.09.2010 | par Claire Criton

Brèves

VIH/sida en Afrique subsaharienne : recul des nouvelles infections
Parmi les pays les plus touchés par l’épidémie de VIH/sida, 22 ont enregistré entre 2001 et 2009 une réduction de 25% des nouvelles infections. Ces nouvelles données ont été publiées récemment par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) et font partie d’un rapport faisant le point sur les progrès accomplis en vue de la réalisation du sixième objectif du Millénaire pour le développement, à savoir "enrayer la propagation du VIH et commencer à inverser la tendance actuelle d’ici à 2015".

Co-infection VIH/Leishmania, une maladie émergente
L’apparition de la pandémie de VIH/sida s’est accompagnée d’une augmentation de l’incidence de la leishmaniose viscérale, maintenant considérée comme une maladie opportuniste affectant les individus infectés par le VIH-1. Le déficit immunitaire de l’infection à VIH/sida entraine une augmentation du risque de leishmaniose d’un facteur 100, une plus forte mortalité sous traitement et une fréquence des rechutes accrue (90 % à un an en l’absence de prophylaxie).

L’ancêtre présumé du VIH aurait une origine plus ancienne qu’estimée
L’ancêtre présumé du VIH, le virus d’immunodéficience simien (VIS), serait apparu il y a plus de 32 000 ans. Cela signifie-t-il que le VIH pourrait rester virulent encore très longtemps avant de devenir relativement inoffensif ?

Webcast, Diaporama

« Sida, prévention et traitement : 9 films dont l’Afrique avait besoin »
Canal PREVENTION est un outil mis à la disposition des acteurs la lutte contre le VIH/sida qui souhaitent utiliser des vidéos pour mener à bien les activités de prévention contre les infections sexuellement transmissibles et le VIH/sida.

Ce site met en ligne un ensemble de films pédagogiques en cinq langues parlées en Afrique subsaharienne (français, anglais, portugais, bambara et swahili) qui offrira aux acteurs de la lutte contre le sida sur le continent des outils efficaces pour accompagner les traitements et favoriser l’observance.

A ne pas manquer

La Conférence de l’OIT adopte une norme internationale du travail sur le VIH/sida
Les gouvernements, employeurs et travailleurs réunis pour la Conférence annuelle de l’Organisation internationale du Travail (OIT) ont adopté aujourd’hui une nouvelle norme internationale du travail sur le VIH/sida. Il s’agit du premier instrument des droits de l’homme spécialement consacré à cette question dans le monde du travail.

« Réduction des risques chez les usagers de drogues. » INSERM , 2 juillet 2010
La Ministre de la santé et des sports a demandé à l’Inserm de réaliser une expertise collective afin de disposer du bilan des connaissances sur les dispositifs et les programmes de réduction des risques chez les usagers de drogue existant au niveau international, et sur les projets en expérimentation. Cette expertise doit contribuer à la définition de critères d’orientation, afin d’améliorer les outils de réduction des risques, les modes d’intervention et les pratiques des intervenants.
Pour répondre à cette demande, l’Inserm a constitué un groupe pluridisciplinaire de 14 experts regroupant des épidémiologistes, sociologues, économistes, professionnels de santé publique, psychiatres, hépatologues et addictologues.

Injection de drogues : comment articuler prévention, éducation et réduction des risques ? INPES
L’INPES a publié le compte rendu du séminaire de travail du 15 mars 2010 sur la réduction des risques infectieux liés à l’injection de drogues.

Augmentation de 20 % de la contribution financière de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida
Le premier jour du sommet de l’ONU sur les objectifs de développement du millénaire (OMD), le président de la République, Nicolas Sarkozy a annoncé une augmentation de 20 % de la contribution financière de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose au cours des trois prochaines années.

Sommet de New-York du 20 au 22 septembre 2010 : où en est-on des « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (OMD), à atteindre pour 2015 ?
Le Sommet de New-York qui se déroule du 20 au 21 septembre, se fixe comme objectif de faire le bilan des « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (OMD), à atteindre pour 2015.

Ouvrage

Éducation thérapeutique du patient
Cet ouvrage est issu d’une collaboration entre l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et des acteurs de l’éducation thérapeutique du patient. Il regroupe des analyses d’interventions d’éducation thérapeutique mises en place en France et au Québec, dans le cadre de huit maladies chroniques : diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, VIH/sida, asthme, cancer, polyarthrite rhumatoïde et lombalgie.

Bibliographie

Repenser l’exceptionnalisme du VIH : l’éthique de pouvoir refuser un test VIH en Afrique subsaharienne Bulletin de l’Organisation mondiale de la santé : Volume 88, septembre 2010, 641-716
Dans le dernier bulletin de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Michael D April propose un argumentaire visant à présenter l’option de refus du test de dépistage du VIH comme une politique efficace et moralement acceptable de réponse à l’épidémie en Afrique.

Rapport

Une action durable du secteur de la santé contre le VIH, OMS, 15 juillet 2010
Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida 2011-2015
"La stratégie s’appuie sur les réalisations et les enseignements de l’Initiative « 3 millions de personnes traitées d’ici 2005 » ainsi que du Plan OMS pour l’accès universel 2006-2010 ; elle est conçue pour s’aligner sur des cadres stratégiques plus larges, notamment les objectifs du Millénaire pour le développement, le renouveau des soins de santé primaires, les engagements d’accès universel et la Stratégie de l’ONUSIDA pour 2011-2015. Elle prend en compte les modifications actuelles de l’architecture de la santé publique et intègre les principes de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide."

Mortalité maternelle dans le monde : évolution entre 1990 et 2008 Trends in Maternal Mortality : 1990 to 2008 Estimates developed by WHO, UNICEF, UNFPA and The World Bank
Un nouveau rapport intitulé « Tendances en matière de mortalité maternelle » (Trends in maternal mortality), publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et la Banque mondiale conclut que le nombre de femmes mortes de causes liées à la grossesse a diminué de 34% entre 1990 et 2008.

Ce site utilise phpmyvisites pour analyser l'audience et améliorer son contenu